DR

Les retardataires peuvent tout de même découvrir le documentaire inédit sur le génie du burlesque diffusé hier soir sur la chaîne franco-allemande.

En complément de son cycle de fêtes de fin d'année consacré à Jacques Tati, Arte diffusait hier soir sur son antenne le documentaire Tati Express de Simon Wallon et Emmanuel Leconte, revenant sur la filmographie du cinéaste décédé en 1982. Bien que relativement courte (six longs-métrages entre 1949 et 1974), l'oeuvre de Tati a profondément marqué l'histoire de la comédie grâce à un sens du burlesque poétique, modernisé et aux prises avec son époque.

Avec de nombreuses images d'archives à l'appui, Tati Express retrace la carrière de celui qui, tout au long de son œuvre, n'hésitait pas à moquer les travers d'une société obnubilée par la technologie, l'urbanisation de masse et le culte de la performance. Volontiers nostalgique, Tati opposait au monde moderne son double de cinéma, l'anachronique Monsieur Hulot, qui lui valut ses plus grands succès, Les vacances de Monsieur Hulot et Mon Oncle, Oscar du meilleur film étranger en 1958. Tati Express accorde également une large place à Playtime, le film-somme du cinéaste, véritable folie des grandeurs dont l'échec le laissa au bord de la ruine et devenu avec le temps classique indémodable du cinéma français.

À grands renforts d'extraits de ses longs-métrages, mais aussi d'images d'archives permettant de sentir le pouls de l'époque, Tati Express offre un bon complément pour mieux comprendre les films de Tati rattrapables sur la chaîne franco-allemande ces jours-ci. Le documentaire est disponible sur le site et le compte Youtube d'Arte+7 jusqu'au 29 décembre prochain, et sera rediffusé le 30 décembre à 15h25.