DR

L'acteur a accompagné son amie dans ses derniers instants, et se confie sur le divan de Marc-Olivier Fogiel.

Cette semaine, l'émission Le Divan de Marc-Olivier Fogiel reçoit Lambert Wilson, alors que l'acteur et ancien maître de cérémonie du Festival de Cannes fait depuis quelques temps une infidélité au cinéma avec son album de reprises d'Yves Montand. Se pliant à l'exercice d'introspection de l'émission de France 3, l'acteur a ainsi multiplié les confidences sur le canapé rouge de l'animateur.

L'une d'entre elles concerne la mort de son amie Marie Trintignant, décédée des suites des coups reçus par son compagnon Bertrand Cantat à Vilnius le 1er août 2003. L'actrice tournait à l'époque le téléfilm Colette, une femme libre, dans lequel Wilson incarne Henry de Jouvenel, le second mari de la romancière. Il avait d'ailleurs assisté à la dispute entre Trintignant et l'ancien leader de Noir Désir lors d'une soirée pour marquer la fin du tournage, dispute qui avait dégénéré quelques heures plus tard avec les conséquences que l'on connaît.

Parmi les premiers avertis, Lambert Wilson a donc assisté à l'hôpital aux dernières heures de l'actrice, qu'il a accompagné à sa façon. "J'ai chanté deux fois pour Marie", confie-t-il. "J'ai passé une nuit à chanter à l'hôpital de Vilnius. Elle était dans le coma, et j'ai dû chanter plusieurs heures. Comme Nadine [Trintignant] savait que ça avait eu lieu, quand le dernier moment s'est annoncé, elle m'a fait revenir à Paris, à la clinique. […] Et j'ai chanté pendant sept heures d'affilée. Et curieusement, pendant qu'elle partait, l'oxygénation remontait. Et les chirurgiens m'ont dit : 'Voilà, on sait qu'on ne sait rien'. J'ai chanté pendant à peu près sept heures d'affilée, puis je me suis évanoui pendant quelques heures".

Présent aux côtés du clan Trintignant jusqu'au bout, Lambert Wilson a finalement retenu une leçon de cet épisode tragique, qui reste encore dans la mémoire de tous presque treize ans après :"J'ai compris ce que c'était que le passage, accompagner les gens dans ce passage qui ne me fait pas peur du tout. J'ai accompagné des gens dans la mort, j'ai accompagné Marie jusqu'au bout".

Le numéro du Divan consacré à Lambert Wilson est diffusé ce soir à 23h10 sur France 3.