France 2

Invité samedi d'On n'est pas couché diffusé sur France 2, le dessinateur et réalisateur Joann Sfar s'est confié sur son film Gainsbourg (Vie héroïque).

 

Si Eric Elmosnino a raflé un César du meilleur acteur en 2011 pour son incarnation de Serge Gainsbourg dans Gainsboug (Vié héroïque) de Joann Sfar, le réalisateur et dessinateur avait une toute autre personne en tête pour tenir ce rôle. C'est à Charlotte Gainsbourg, la fille du chanteur, qu'il voulait donner le costume de l'interprète de La Javanaise.  

Présent samedi sur le plateau d'On n'est pas couché, Joann Sfar est revenu sur sa première rencontre avec la comédienne et sur le début de leur collaboration pour ce film. "Charlotte arrive et je lui dit : "Il y a une personne en qui j'ai confiance pour jouer votre pere sinon ils vont faire de l'imitation, c'est vous."Et là je vois la plus belle larme du monde qui coule sur le visage de Charlotte Gainsbourg. Je pleure aussi, je suis content et on s'y est mis", raconte-y-il ainsi.

Joann Sfar : "Vous me gonflez avec vos comédies familiales

Si Charlotte Gainsbourg était enthousiasmée au départ par la perspective de faire revivre son père à l'écran, le film a fini par l'angoisser "tellement qu'elle n'arrivait même plus à jouer au piano", poursuit Joann Sfar. "Elle s'est réveillée un matin en disant : 'Je ne vais pas bien, c'est à cause de ton film. Je ne peux plus t'interdire de le faire, mais ce projet ne m'intéresse plus, fais-le sans moi", explique-t-il sur France 2.

Alors qu'il pensait que "le film allait mourir", il commence malgré tout à rencontrer des "comédiens connus". Mais problème : "Ils me font des imitations de Gainsbourg à la Patrick Sébastien." "Un jour le directeur de casting me ramène Elmosnino. Il arrive et me dit : 'Gainsbourg j'en ai rien à foutre'. Et je savais que j'avais mon comédien", conclut le réalisateur. Une confidence à retrouver sur la vidéo ci-dessus à partir de la onzième minute.

L'histoire de Gainsbourg (Vie héroïque) de Joann Sfar : 

C’est l’histoire, drôle et fantastique, de Serge Gainsbourg et de sa fameuse gueule. Où un petit garçon juif fanfaronne dans un Paris occupé par les Allemands ; où un jeune poète timide laisse sa peinture et sa chambre sous les toits pour éblouir les cabarets transformistes des Swinging Sixties.C’est une vie héroïque où les créatures de son esprit prennent corps à l’écran et sa verve se marie aux amours scandaleuses.De là est née une oeuvre subversive avec en vedette un citoyen fidèle et insoumis qui fera vibrer la planète entière.

La bande annonce du film :