DR

Films d’animation et d’arts martiaux sont particulièrement à l’honneur en ce début d’été.

Le Monde de Nemo d’Andrew Stanton et Lee Unkrich **** 
« Le Pixar le plus fou. Le plus aventureux. L’aisance comique, l’aventure roller-coaster, le concept qui tue, l’esprit cartoon. Tout tombe juste, émouvant quand il faut, rapide et inventif toujours. Drôle constamment ». Au moment où Le Monde de Dory fait un carton dans les cinémas de la planète, M6 rediffuse Nemo, le chef-d’œuvre animé d’Andrew Stanton et Lee Unkrich. « Ce sont les cavales du Little Nemo de McCay, c’est le meilleur Walt Disney, doublé d’un suspense kubrickien, blindé de courses-poursuites et de clins d'oeil cinéphiles (Les Dents de la mer, Abyss). Et surtout : cette drôlerie imparable. Le ga(n)g des requins (« les poissons sont nos amis »), Dory l’amnésique, Dory l’enquêtrice (« P. Sherman, 42 Wallaby Way, Sidney »), les pélicans, l’évasion du bocal, l’instit qui chante, les « bubulles », les tortues, Darla… Un film-monde. Inépuisable ».

 

Pixar du pire au meilleur

Le Monde de Nemo sera diffusé le mardi 5 juillet à 21h sur M6

The Grandmaster de Wong Kar-Wai **** 
Autre grande réussite diffusée cette semaine sur le petit écran, The Grandmaster a comblé les amateurs d’arts martiaux à sa sortie il y a trois ans. A ne surtout pas rater si vous êtes sensibles aux mises en scènes sublimes. « The Grandmaster s’est longtemps appelé The Grandmasters. Wong Kar-wai avait donc à un moment prévu de donner des airs de film choral à son (faux) biopic d’Ip Man. Finalement, The Grandmaster sort en salles au singulier, sacrifiant les personnages satellites qui tournent autour de celui qui fut le maître de Bruce Lee. (…) La bonne nouvelle, c’est que The Grandmaster est un vrai long métrage sur le kung-fu et pas une production où des gens se balancent des volées de coups entre deux déambulations au ralenti dans des couloirs enfumés. Un peu anesthésiés par le spleen de ses trois précédents films, on avait presque oublié à quel point Wong Kar-wai demeure un cinéaste de l’excitation visuelle pure. Sublimement shootées, splendidement iconiques, les scènes de combat procurent ici des moments de jubilation foudroyants. Si Tony Leung est le grandmaster du titre, Zhang Ziyi, elle, n’est jamais très loin de lui voler la vedette, s’adjugeant les plus belles scènes (le combat en vison sur un quai de gare ou celui, tout en frôlements, qui débouche sur un baiser non consenti). Même en version courte, force est de constater que cette oeuvre-là se conjugue au pluriel. »

 

The Grandmaster sera diffusé le jeudi 7 juillet à 20h55 sur Arte

La Traversée de Paris de Claude Autant-Lara ****
A Paris, sous l'occupation allemande. Martin, chauffeur de taxi au chômage, s'est reconverti dans le marché noir. Avec Grandgil, rencontré par hasard dans un café, il tente en pleine nuit la traversée de Paris avec deux valises remplies de viande fraiche. Mais les deux compères devront faire face à une multitude d'embûches avant d'atteindre la rue Lepic et de remettre la marchandise à un boucher impatient...Sorti en 1956, La Traversée de Paris marque la première rencontre à l'écran de deux figures du septième art : Bourvil et Jean Gabin. Un duo de haut vol qui fait le sel de ce long-métrage colorisé en 1994. Portrait au vitriol d'une société parfois impitoyable avec ses citoyens, La Traversée de Paris, qui choqua à sa sortie, est l'un des meilleurs films de Claude Autant-Lara. En compétition à la Mostra de Venise 1956, ce long-métrage a raflé la même année le Prix du meilleur film décerné par le syndicat français de la critique.

La Traversée de Paris sera diffusé le dimanche 10 juillet à 20h50 sur TMC

À la poursuite d'Octobre rouge de John McTiernan ***
Réalisé par un John McTiernan encore auréolé du grand succès du premier Die Hard deux ans plus tôt, À la poursuite d'Octobre rouge sort en salles en 1990. Adaptation du roman de Tom Clancy, il met pour la première fois en scène sur grand écran le personnage de Jack Ryan, ici interprété par Alec Baldwin face à Sean Connery. Thriller géopolitique sous fond de Guerre froide typique du style Clancy, À la poursuite d'Octobre rouge connut un grand succès en salles avec plus de 200 millions de dollars de recettes. Nommé trois fois aux Oscars, il décrocha celui du meilleur montage sonore.

A la poursuite d’Octobre rouge sera diffusé le jeudi 7 juillet à 23h30 sur France 3

8 Femmes de François Ozon *** 
Noël, dans les années 50. Tout le monde s’apprête à commencer les festivités lorsque soudain un drame se produit : le maître de maison est retrouvé assassiné. La coupable se trouve parmi les huit femmes que fréquentait la victime : son épouse ? Sa fille ? Sa femme de chambre ? L’enquête peut alors commencer. François Ozon désirait depuis longtemps faire un long-métrage interprété uniquement par des femmes (et quelles femmes ! Catherine Deneuve, Isabelle Huppert, Emmanuelle Béart, Fanny Ardant, Virginie Ledoyen…). Il s’est inspiré de la pièce éponyme écrite par Robert Thomas. Cette idée lui a porté chance puisque 3.5 millions spectateurs avaient participé à cette partie de Cluedo géant.

8 Femmes sera diffusé le jeudi 7 juillet à 20h50 sur HD1

Tigre et dragon d’Ang Lee ***
Sorti en 2000, Tigre et Dragon est une fresque magistrale réalisée par Ang Lee, avant qu’il ne mette en scène Brokeback Mountain et L’Odyssée de Pi. Porté par Michelle Yeoh et Zhang Ziyi, le long-métrage avait séduit les critiques du monde entier à sa sortie, récoltant aussi quatre Oscars dont ceux du meilleur film étranger et de la meilleure direction artistique. Arte l’a aujourd’hui choisi pour inaugurer son cycle « Embarquement pour l’Asie ». « Les décors et costumes sont sublimes (...) et les scènes d'action provoquent une euphorie irrésistible ».

 

Tigre et Dragon sera diffusé le lundi 4 juillet à 20h55 sur Arte

Shaolin Soccer de Stephen Chow ***
« Qui l’eut cru ? Le meilleur film du mois est réalisé avec les pieds !, s’amusait Première à la sortie de Shaolin Soccer durant l’été 2002. Et pas besoin de connaître le foot pour comprendre ». Arte profite du carton plein de l’Euro 2016 pour proposer la comédie culte sur le ballon rond de Stephen Chow, où un ancien joueur professionnel monte une équipe remplie de moines Shaolin. Débordant d’idées visuelles et narratives innovantes, ce film a permis au réalisateur, superstar en Chine, de se faire connaître partout dans le monde. En Asie, il cartonne actuellement grâce à The Marmaid, une comédie romantique fantastique mettant en scène, comme son nom l’indique, une sirène.

Shaolin Soccer sera diffusé le lundi 4 juillet à 22h50 sur Arte

L’Âge de Glace 2 de Carlos Saldanha *** 
Suite au carton plein de L’Âge de Glace, de Blue Sky, Manny, Sid et Diego, toujours doublés par Gérard Lanvin, Eli Semoun et Vincent Cassel, repartent pour de nouvelles aventures préhistoriques et drôles. La nouveauté majeure de ce deuxième épisode est l’arrivée d’Ellie, une femelle mammouth persuadée d'être un opossum, qui va taper dans l’œil de Manny.

L’Âge de glace 2 sera diffusé le mardi 5 juillet à 20h55 sur France 4

Le Capital de Costa-Gavras
On a connu le réalisateur de Z et d’Amen plus percutant. Malgré son sujet engagé, Le Capital tombe souvent à plat, surtout si on le compare aux films récents sur le même sujet plus décapants comme Le Loup de Wall Street, The Big Short ou le chef-d’œuvre du genre, Margin Call. Le Capital vaut tout de même le coup d’œil pour sa star, Gad Elmaleh, à des années-lumière de ses rôles comiques habituels. « Tel un ragoût, Le Capital mélange des ingrédients variés pour remettre au goût du jour la vieille recette de l’indignation vertueuse. Sur le thème consensuel du capitaliste, le script, qui adapte le roman d’un ancien haut fonctionnaire de l’économie, dénonce le système bancaire contemporain. Pour éviter d’entrer dans les détails techniques comme le faisait très bien le récent Margin Call, Costa-Gavras réduit la finance à un grand jeu de Monopoly qui voit s’affronter Gad Elmaleh (très bien) et ceux qui pensaient le piéger. Il en résulte un certain suspense, renforcé par un ton épisodiquement satirique, mais ces efforts sont torpillés par les interventions embarrassantes de personnages qui rappellent que « l’argent pourrit tout » ou que « le milieu de la finance, c’est comme la Mafia ». Jusqu’au bouquet final, au cours duquel Gad Elmaleh annonce à des banquiers ravis qu’ils vont pouvoir continuer à « prendre aux pauvres pour donner aux riches ». Sans rire... ».

Le Capital sera diffusé le dimanche 10 juillet à 21h sur France 2