DR

La suite de la comédie portée par Jonah Hill et Channing Tatum sera ce soir sur TMC.

Suite au succès de 21 Jump Street, comédie délirante de l'été 2012 très librement inspirée par la série qui a fait connaître Johnny Depp à la fin des années 1980,, les réalisateurs Phil Lord et Christopher Miller ont rapidement tourné sa suite, 22 Jump Street. Le QG des flics chargés de s’infiltrer à l’école a donc déménagé juste en face de l’église coréenne et les deux héros incarnés par Jonah Hill et Channing Tatum ont repris du service pour une suite encore plus folle : plus de budget, plus d’étudiants, plus de drogue sont au programme de ce deuxième épisode diffusé ce soir sur TMC. Comme dirait leur patron : "Tout le monde se fichait du retour de Jump Street, mais vous avez eu du bol, vous avez cartonné. Donc le service a dépensé une fortune pour que Jump Street continue."

22 Jump Street : le triomphe du meta ?

Ces blagues "meta" sont au cœur de cette saga comique, qui l’exploite jusqu’au bout du film. Le générique de fin de 22 Jump Street est d’ailleurs la meilleure blague du projet : pendant 4 minutes, l’équipe imagine les potentielles suites de la saga, plus débiles les unes que les autres : Jump Street à l’école militaire, à l’école vétérinaire, à l’école de danse, à l’école des sorciers ou des Ninja… Elle pousse même le bouchon jusqu’à remplacer Jonah Hill par Seth Rogen ("Le public n’y verra que du feu"), développer de drôles de produits dérivés (un jeu de tir où l’on doit viser la b*** de l’ancien directeur de lycée, par exemple) ou des jeux vidéo pétaradants. Le résultat est excellent :

"On voulait rendre hommage au principe même des suites de films à succès, expliquait Miller à la sortie du film. On sentait que les spectateurs voudraient finir sur une note positive et on voulait qu'ils se disent que ces deux mecs vont continuer à bosser en duo pour toujours. Alors on a rempli le générique de fin de fausses suites !" Depuis, les créateurs des deux comédies ont sérieusement étudié la question d’une suite (enfin, façon de parler) et Sony travaille sur deux projets en parallèle : un Jump Street au féminin, et un film mélangeant cet univers et celui des Men in Black. Ça promet… Quant aux réalisateurs, ils sont en train de mettre en scène un épisode de Star Wars dédié à la jeunesse de Han Solo.