Nom de naissance Rex Harrison
Naissance
Huyton, Merseyside, Royaume-Uni
Décès
Genre Homme
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Ce comédien très britannique, rejeton d'une famille d'ecclésiastiques anglicans, a semblé trouver plus d'audience auprès du public et des cinéastes à mesure qu'il vieillissait et que son visage s'adoucissait de rides et de poches charmeuses. Il y a peu à retenir du jeune et maigre Rex Harrison (la Citadelle, K. Vidor, 1938 ; St. Martin's Lane, Tim Whelan, 1939). Même dans un bon film comme Major Barbara (Gabriel Pascal, 1941), il ne joue que les faire-valoir de Wendy Hiller. En revanche, dès que son âge lui permet de composer ses personnages (L'esprit s'amuse, D. Lean, 1945 ; l'Honorable Monsieur Sans-Gêne, S. Gilliat, id.) et même de se vieillir, ses dons immenses s'affirment. Il semble exactement limité : la tragédie ou le cabotinage flamboyant ne lui conviennent pas toujours, comme en témoigne sa création de coiffeur homosexuel vieillissant dans l'Escalier (S. Donen, 1969). Mais il est en général assez intelligent pour ne pas s'aventurer dans des domaines hostiles. Dans la mesure où il peut jouer de son humour et de son charme bougon, il peut être excellent et mieux encore.Dès son arrivée à Hollywood, en 1946, cela était évident dans son interprétation à la fois savoureuse et pleine de retenue d'Anna et le roi de Siam (J. Cromwell), que l'on peut préférer à celle, plus chamarrée, de Yul Brynner. Cette manière de faire passer l'émotion à travers l'humour et l'ironie allait vite devenir sa caractéristique. Si Preston Sturges, plus physique, ne put guère que mettre en marche la mécanique de Rex Harrison ( Infidèlement vôtre, 1948, pourtant remarquable), Joseph L. Mankiewicz, plus cérébral, tira de lui des créations magistrales : le fantôme capricieux du loup de mer coléreux et sentimental (l'Aventure de Madame Muir, 1947), le César malicieux et, au fond de lui, douloureux (Cléopâtre, 1963), le meneur de jeu cynique, nouveau Volpone (Guêpier pour trois abeilles, 1967). Aux mains d'un cinéaste élégant et délicat, aux prises avec un scénario brillant, Rex Harrison est d'une décontraction infaillible. Le lord dépassé par l'énergie de sa femme (Qu'est-ce que maman comprend à l'amour  ?, V. Minnelli, 1958), le pape Jules II, sournois et hypocrite (l'Extase et l'Agonie, C. Reed, 1965), sont pleins de sève et de finesse. Quant au professeur Higgins de My Fair Lady (G. Cukor, 1964), qu'il avait longtemps rodé au théâtre, il l'a joué, littéralement, les mains dans les poches ; cette aisance souveraine servait de plus la psychologie profonde du personnage. Il a remporté l'Oscar pour ce dernier film. Il a été l'époux de Marjorie Thomas, Lilli Palmer, Kay Kendall, Rachel Roberts, Elisabeth Harris et Mercia Tinker.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 La Fière Créole Acteur Stephen Fox
2015 Train De Nuit Pour Munich Acteur Gus Bennett
2015 Richard coeur de lion Acteur Lady Edith
2015 Major Barbara Acteur CUSINS Adolphus
2015 L'honorable monsieur sans-gene Acteur KENWAY Vivian

Stars associées