Nom de naissance Philippe Katherine
Nationalité Française
Genre Homme
Profession(s) Chanteur, Acteur
Avis

Biographie

Philippe Katherine est un vrai hurluberlu de la scène musicale française. Célèbre pour des titres comme Louxor, j'adore ou encore Patouseul, il s'est également fait remarquer sur grand écran dans des films tels que Gaz de France et Louise Michel.

De son vrai nom Philippe Blanchard, Philippe Katerine voit le jour le 8 décembre 1968 à Chantonnay en Vendée dans une famille catholique et traditionnelle. Attiré très tôt par le milieu artistique, il aura le déclic de sa vocation en achetant un magnétophone 4 pistes. Il exprime alors, dès son adolescence, sa grande passion pour la musique en montant, avec des amis, des groupes d'influence anglo-saxonne. Il n’y a pourtant pas que dans ce domaine qu’il excelle ; sportif confirmé, il va jusqu’à être sélectionné dans les compétitions de haut niveau de basket-ball, mais n’y fera finalement jamais carrière. L’ambiance de profonde complicité et de grande amitié qui régnait alors au sein de son équipe reste, jusqu’à ce jour, l’un de ses plus grands regrets.

Des débuts difficiles

Concentrant son énergie sur la musique, il la pratique en composant tout seul dans l’abri clos de sa chambre. Parallèlement, il occupe plusieurs postes aussi temporaires que diversifiés ; projectionniste de cinéma rural itinérant, présentateur du journal à la radio locale de Chantonnay, employé à l'abattoir de Saint-Fulgent, puis chez Citroën ou encore professeur de gymnastique dans un lycée agricole. Poussé et encouragé par ses proches, il entame sa carrière artistique en novembre 1991, date à laquelle il sort son tout premier album intitulé Les Mariages chinois, suivi, un an plus tard, par une réédition du même opus (dans lequel il rajoute un titre) baptisée Les mariages chinois et la relecture. Mais l’artiste est traumatisé par le son de sa propre voix et par sa prestation chantée qu’il a beaucoup de mal à tolérer et qu’il qualifie sans détour d’échec. C’est ainsi qu’il sort, en 1994, l'album L'éducation anglaise dans lequel sa sœur surnommée Bruno et sa compagne Anne signent les voix. C’est à partir de ce même album que le jeune artiste commence à connaître une certaine notoriété.

Sa voix retrouvée

Ayant acquis un certain degré de maturité artistique, Katerine quitte, pour les besoins de son opus suivant, les murs protecteurs de sa chambre, s’entoure de musiciens de grand talent et se remet enfin à chanter lui-même ses propres titres, sans pour autant se priver de faire appel à d’autres voix telles que Rachel Fandi et Valérie Leulliot. L’album, intitulé Mes mauvaises fréquentations, sort en 1996 et connaît un accueil public et critique des plus chaleureux, permettant ainsi à l’artiste d’effectuer une tournée. Désormais plus ouvert et confiant, il compose, en 1997, un album pour deux chanteuses anglo-japonaises (les Sœurs Winchester) et participe aussi à un disque nommé Morceaux choisis qui lui permet de faire une rencontre capitale dans son parcours ; celle qu’il a avec le groupe The Recyclers. Versatile, éternel insatisfait et exigeant à l’extrême (surtout vis-à-vis de lui-même), il s’enferme dans son appartement parisien et s’active à l’enregistrement d’un nouvel album ; L'homme à trois mains. Parallèlement, il fait appel au talent musical et surtout au don d’improvisation des Recyclers pour enregistrer un autre opus ; Les Créatures. Les deux œuvres seront éditées ensemble sous la forme d’un double album qui connaitra un succès retentissant. Admirateur affiché de l’actrice Anna Karina, il compose pour elle, à la fin de l’année 1999, un album baptisé Une histoire d'amour. Outre ce CD, des plus réussis, la collaboration des deux artistes donnera lieu également à une tournée à grand succès.

Moteur, action !

Mais Philippe Katerine a bien plus d’une corde talentueuse à son immense arc artistique. En 2000, il fait ses premiers pas dans l’univers de la comédie et joue dans un court métrage de Thierry Jousse intitulé Nom de code : Sacha, aux côtés de Margot Abascal. Deux ans plus tard (2002), il reprend le chemin des studios d’enregistrement avec ses compères du groupe Recyclers pour mettre sur disque un nouveau projet ; 8ème ciel. Il n’en abandonne pas pour autant le cinéma et s’il n’y joue pas lui-même, il y imprime néanmoins sa marque musicale en signant la bande originale du film Un homme un vrai des frères Larrieu. On pourrait penser que la tournée d’une trentaine de dates qu’il effectue en 2003 aurait pu monopoliser son talent, son temps et son énergie. Il n’en est rien.Cette même année, l’artiste montre une autre carte de son jeu à multi facettes artistiques en s’attaquant à la réalisation de films. Il dirige le court métrage intitulé 1 km à pied ainsi que le long métrage Peau de cochon. Ce dernier projet peine énormément, à ses débuts, à trouver un distributeur. L’année 2005 sera des plus artistiquement actives et productives pour Katerine puisqu’il sort son septième album baptisé Robots après tout (qui lui vaut d'être nommé aux Victoires de la musique 2006, dans la catégorie album révélation de l'année, ainsi que de recevoir un disque d'or remis par sa maison de disque) et peut également enfin voir son film Peau de cochon sur les écrans des salles obscures grâce à Malavida Films.

Populaire

La désormais très grande popularité de l’artiste lui permet, dès lors, de faire une tournée triomphale en France et à l’étranger et de figurer sur la liste des invités convoités des plus prestigieux plateaux télé. Il crée également, en collaboration avec la chorégraphe Mathilde Monnier, un spectacle de danse contemporaine autour des chansons de son album Robots après tout. En novembre 2007, il sort un livre qu’il qualifie de "journal graphique", intitulé Doublez votre mémoire et présente, à la même période, son premier DVD live ; Borderlive. Infatigable, le chanteur, malgré ses nombreuses incursions sur grand écran, n'en oublie pas la musique. En 2007 il sort Studio Live et enchaîne en 2010 avec Philippe Katherine, en 2011 avec 52 reprises dans l'espace et en 2014 avec Magnum. Côté grand écran, il a tourné notamment en 2008 dans Louise Michel de Benoît Délépine et Gustave Kerven en 2010 dans Gainsbourg, vie héroïque de Joann Sfar ou encore en 2015 dans Gaz de France de Benoît Forgeard présent à Cannes dans la sélection ACID. En 2015, il prête sa voix à un des personnages d'Avril et le monde truqué de Franck Ekinci et Christian Desmares.

Vie privée

Après un mariage avec Hélena Noguerra, il rencontre en 2010 sur le tournage de Je suis un no man's land, Julie Depardieu. A la fin de cette même année, l'actrice annonce qu'elle est enceinte. C'est le premier enfant pour l'actrice, et le deuxième pour le chanteur qui a déjà une fille d'une précédente union. Le couple a, en 2015, deux enfants nés respectivement en 2011 et en 2012.