Nom de naissance Paddy Chayefsky
Profession(s) Scénariste, Scénario original
Avis

Biographie

Après avoir contribué anonymement au scénario de The True Glory (G. Kanin et C. Reed, 1945), il consacre plusieurs pièces à l'étude de la petite bourgeoisie urbaine. L'évolution, les problèmes culturels relatifs à ce milieu forment aussi le thème commun des onze dramatiques qu'il signe, de 1953 à 1955, pour le programme « Philco Television Playhouse ». Dans un style réaliste et didactique, il traite du difficile ajustement des immigrés aux valeurs modernes, évoque les conflits de générations (The Catered Affair) et les inhibitions sexuelles de l'Américain moyen (Marty). Portée à l'écran en 1955 par Delbert Mann, cette dernière uvre trace la voie à un cinéma indépendant où l'inspiration quotidienne frôle souvent le misérabilisme. Jouissant d'un prestige considérable, Chayefsky impose ses scénarios comme de véritables drames cinématographiques, dont il escompte une mise en scène purement illustrative. Il s'assure un contrôle étroit sur la production de The Catered Affair (R. Brooks, 1956), la Nuit des maris (Delbert Mann, 1957), la Déesse (J. Cromwell, 1958) et d'Au milieu de la nuit (Delbert Mann, 1959), qui conclut la première phase de sa carrière cinématographique.Avec les Jeux de l'amour et de la guerre (A. Hiller, 1964), il révèle un goût nouveau pour la harangue, la satire à l'emporte-pièce, malgré des bonheurs d'expression variables et une tendance à la prolixité qui se confirme dans l'Hôpital (Hiller, 1971). Cette grinçante allégorie sur le bureaucratisme, doublée d'un vibrant plaidoyer pour la sauvegarde des valeurs humanistes, préfigure Network (S. Lumet, 1976), où Chayefsky dénonce avec brio les impostures de la culture télévisuelle, exprimant avec une virulence rare la colère et l'angoisse de l'intelligentsia libérale face aux pouvoirs croissants de la télévision. La parabole est volontiers excessive, elle illustre la dictature des sondages, la mise en spectacle de l'information, l'exploitation des frustrations collectives. Network constitue le couronnement de la carrière du scénariste. En 1980, ce dernier adapte son premier et unique roman : Altered States (Au-delà du réel), qu'il signe à l'écran sous le pseudonyme de Sidney Aaron, afin de marquer son désaveu à l'égard du réalisateur, Ken Russell.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1980 Au-delà du réel Scénariste -
1976 Network Scénariste -
1969 La kermesse de l'ouest Scénariste -
1955 Marty Scénariste -