Nom de naissance Lillian Hellman
Profession(s) Scénariste, Scénario original
Avis

Biographie

Indiscutablement, malgré ses qualités de rigueur et de structure, le théâtre de Lillian Hellman, théâtre d'idées, d'époque et de société, est daté. Ses contributions cinématographiques étant le plus souvent des adaptations de ses pièces, elles ont elles-mêmes vieilli. Elle a rarement rencontré un cinéaste qui ait osé bousculer un peu ses ouvrages : ce qui explique la théâtralisation assez pesante de Ils étaient trois (W. Wyler, 1936), surtout de Rue sans issue (Wyler, 1937) et de Quand le jour viendra (H. Shumlin, 1943). Par contre, Wyler, en exaspérant le côté étouffant, a obtenu dans la Vipère (1941) et la Rumeur (1962) une ambiance lourde qui a aiguisé et étoffé la psychologie un peu manichéenne de Lillian Hellman. Mais l'auteur n'a guère apprécié les libertés qu'Arthur Penn (la Poursuite impitoyable, 1966) et Fred Zinnemann (Julia, 1977, tourné d'après ses Mémoires Pentimento et où Jane Fonda incarnait la scénariste elle-même) ont prises avec son travail, ce qui est dommage car ce sont probablement les deux meilleurs films auxquels elle a été mêlée.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1966 La Poursuite impitoyable Scénariste -
1945 Quand Le Jour Viendra Scénariste -
1941 La Vipère Scénariste -
1937 Rue sans issue Scénariste -