Nom de naissance Ken Russell
Nationalité Britannique
Genre Homme
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène, Scénariste
Avis

Biographie

Cinéaste amateur avec Amelia and the Angel (1957), Peep Show (1958) et Lourdes (id.), il devient l'un des réalisateurs les plus prolifiques de la télévision britannique (34 émissions) en se spécialisant dans la biographie filmée spectaculaire : Elgar (1962), Debussy (1965), Isadora Duncan (The Bigger Dancer in the World, 1966), Dante Gabriel Rossetti (Dante's Inferno, 1967), Delius (Song of Summer, 1968), Richard Strauss (The Dance of the Seven Veils, 1970)...pagebreakSes deux premiers longs métrages pour le cinéma, French Dressing (1963) et Un cerveau d'un milliard de dollars (1967), annoncent une personnalité forte qui harmonise avec bonheur la cinéphilie et l'extravagance. Love (1969, d'après le roman de D. H. Lawrence) l'impose d'emblée comme un des cinéastes les plus originaux de Grande-Bretagne.Encouragé par ce coup de maître, il revient aussitôt à son genre de prédilection, la biographie filmée, en préférant le délire baroque à l'authenticité historique. L'outrance et l'inspiration débridée caractérisent ses visions de la vie de Tchaïkovski (la Symphonie pathétique The Music Lovers, 1971), d'Urbain Grandier (les Diables, 1971), d'Henri Gaudier et de Sophie Brzeska (le Messie sauvage, 1972), de Gustav Mahler (Mahler, 1974), de Franz Liszt (Lisztomania, 1975), de Rudolph Valentino (Valentino, 1977).pagebreakThe Boy Friend (1971), hommage nostalgique aux opérettes anglaises des années folles et à l'âge d'or de la comédie musicale hollywoodienne, fut un échec commercial, contrairement à Tommy (1975), premier opéra rock de l'histoire du cinéma, sur une partition des Who.Ken Russell a semblé moins heureux dans le domaine de la science-fiction : Au-delà du réel (1979) vaut surtout par la perfection de ses trucages. Dans les Jours et les Nuits de China Blue (1984), il met son délire baroque au service d'une profession de foi antipuritaine. L'esthétique de l'outrance arrive à saturation dans des films comme Gothic (1986), Aria (dont il réalise un des sketches, 1987), Salome's Last Danse (1987), le Repaire du ver blanc (1988), The Rainbow (1989), Whore (1991), Erotic Tales (épisode : The Insatiable Mrs. Kirsch, 1994), Uri (Mindbender, id., produit en Israël).pagebreakAprès Au-delà du réel (1980) son intrusion dans le fantastique et Gothic (1984), Russell ne parviendra jamais à revenir sur le devant de la scène, et enchaînera des films qui ne sortiront plus en France.Le réalisateur décède le 27 novembre 2011 à son domicile de Londres. Il était âgé de 84 ans.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1994 Uri Réalisateur -
1991 La putain Réalisateur -
1990 La Maison Russie Acteur Walter
1988 Le repaire du ver blanc Réalisateur -
1987 Aria Réalisateur -

Stars associées