Nom de naissance Jean-Paul Sartre
Genre Homme
Profession(s) Scénariste, Scénario original
Avis

Biographie

Né à Paris le 21 juin 1905, Jean-Paul Sartre est un philosophe, romancier et critique français. Orphelin de père, il est élevé par Anne-Marie, sa mère, et la famille de celle-ci, les Schweitzer, des intellectuels alsaciens. En 1917, sa mère se remarie avec Joseph Mancy, polytechnicien. Le couple déménage à La Rochelle où Sartre est confronté à la violence des lycéens de son âge. Au lycée Henri IV, Sartre devient l’ami de Paul Nizan avec lequel il partage une passion pour l’écriture.Après deux ans d’études dans les classes préparatoires de Louis le Grand, les deux amis réussissent, en 1924, à rejoindre l’École normale supérieure. En 1929, le jeune normalien rencontre Simone de Beauvoir, dite Le Castor. La même année, ils obtiennent l’agrégation de philosophie ; lui est classé premier et elle occupe la deuxième place. En 1931, Jean-Paul Sartre part au Havre pour enseigner la philosophie dans un lycée. Loin de Simone de Beauvoir, il vivra comme une épreuve cette plongée dans un quotidien routinier synonyme d’une existence bourgeoise et ennuyante qu’il exècre. Professeur non conformiste, il suit dans ses cours une pédagogie de la liberté qui le rapprochera beaucoup de ses élèves. En 1938, il publie son premier roman, La Nausée, suivi l’année suivante d’un recueil de nouvelles, Le Mur. Engagé comme soldat météorologiste au début de la Deuxième Guerre mondiale, Sartre est finalement fait prisonnier le 21 juin 1940, et s’ajoute aux 25 000 détenus d’un camp de détention allemand. Il tirera des leçons de cette expérience particulièrement bouleversante parmi les prisonniers. Le camp influence sa pensée ; il renonce alors à son individualisme et prend conscience de l’importance de la notion de communauté.En mars 1941, Jean-Paul Sartre retrouve sa liberté grâce à un faux certificat médical. À son retour à Paris, il regagne son poste de professeur et fonde avec Simone de Beauvoir, Maurice Merleau-Ponty, Jean Pouillon, Jacques-Laurent Bost, Jean-Toussaint Desanti et son épouse Dominique, le réseau de résistance « Socialisme et Liberté ».1943 est l’année de la publication de son essai L'Être et le Néant. Le livre traite de l’être et de la liberté et contribue au fondement de l’existentialisme athée. Soucieux de populariser sa pensée, le philosophe français écrit, la même année, pour le théâtre Huis clos qui se joue pour la première fois le 27 mai 1944 sur la scène du Vieux-Colombier à Paris. De cette pièce est tirée la célèbre sentence : « l'Enfer, c'est les autres ».En 1945, il codirige avec sa compagne Simone de Beauvoir la revue Les Temps modernes. Dans ses pages, Sartre soutient la cause marxiste et s’exprime contre la guerre d'Indochine, le gaullisme et l'impérialisme américain.Ne trouvant pas dans la scène politique la voie qu’il cherche, Jean-Paul Sartre participe, en 1948, au fondement du Rassemblement Démocratique Révolutionnaire aux côtés de David Rousset et Georges Altman. Le parti a pour but de créer une troisième force à gauche, plus révolutionnaire que la SFIO et plus démocratique que le PCF. Un an plus tard, Sartre quitte le RDR en raison de son échec politique.Restant un homme de gauche, il devient militant au sein du Parti Communiste Français jusqu’en 1956, année où les soviets répriment violemment le mouvement hongrois contre le régime stalinien.Sartre continue son engagement politique, il est alors le défenseur de nombreuses causes. Il lutte par ses écrits contre l'idée d'une Algérie française et soutient la révolution à Cuba.En 1964, il suscite l'étonnement en refusant le prix Nobel, car d’après lui « aucun homme ne mérite d’être consacré de son vivant ». Durant les événements de Mai 68, Sartre est partout. On le retrouve, avec les jeunes, dans la rue, aux portes des usines en grève, à la Sorbonne parmi les étudiants. Il voit Mai 68 comme l’annonce de la mort du structuralisme qui s’oppose à l’existentialisme.Trois années plus tard, Sartre est à la tête de La Cause du peuple, et pour sauver ce journal révolutionnaire de la disparition, il vend lui-même à la criée des exemplaires dans la rue.Avec Serge July, Philippe Gavi, Bernard Lallement et Jean-Claude Vernier, il fonde, en février 1973, le journal Libération et le positionne à l'extrême gauche. Figure profondément engagée, solidaire à de nombreuses causes, Sartre demande au président de la République Valéry Giscard d'Estaing d'accueillir des réfugiés d'Indochine en 1979.L’année suivante, un 15 avril, Jean-Paul Sartre s’éteint d’un œdème pulmonaire à l’hôpital Broussais de Paris.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1957 Les Sorcières de Salem Scénariste -
1947 Les jeux sont faits Scénariste -

Stars associées