Nom de naissance James Cagney
Naissance
New York, États-Unis
Décès
Nationalité Américain
Genre Homme
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

James Cagney est né le 17 juillet 1899 dans le Lower East Side à Manhattan (New York).Deuxième d'une fratrie de cinq enfants, il doit abandonner l'université après un semestre, à Columbia, suite au décès de son père, mort de la grippe espagnole. Il travaille alors pour aider sa famille et collectionne les petits boulots, en attendant de rentrer dans un théâtre en tant que décorateur.Il fait sa première apparition sur scène en 1919, où il est déguisé en femme, et où il doit danser.Il parvient à décrocher un salaire fixe grâce au théâtre, dont la majeure partie revient à sa mère.Il joue pendant six ans avec Frances « Billie »Vernon, qu'il épousera en 1921, et il obtient ses premiers rôles principaux avec les pièces Outside Looking In et Penny Arcade.Mais avant de jouer dans des rôles importants, il a surtout joué avec Frances Vernon dans des vaudevilles. Ils rejoignent un temps une troupe, Parker, Rand and Leach : le « Leach » de la troupe sera plus connu sous le nom de Cary Grant.Suite à sa prestation dans Penny Arcade, James Cagney est remarqué et signe un contrat avec la Warner Bros, où il débute véritablement une carrière d'acteur à succès.En 1930, il joue le personnage de Harry Delano dans le film Sinners' Holiday, réalisé par John Adolfi. Cette première interprétation d'un mauvais garçon sympathique marque une grande partie de sa carrière.C'est son rôle dans L'Ennemi Public de William A. Wellman en 1931 qui lance véritablement sa carrière. Il y joue aux côtés de Mae Clarke, sa partenaire, qui doit supporter sa goujaterie. Il joue le même genre de personnage indélicat dans Tout au vainqueur de Roy Del Ruth, en 1932, cette fois-ci avec Virginia Bruce. Cependant, malgré son succès dans des rôles de brutes, James Cagney en a assez de ces rôles trop peu subtils, il réussi donc à imposer sa volonté et à exercer à l'écran ses talents de danseur, dans le film Prologue en 1933, de Lloyd Bacon.En 1935, il rompt son contrat avec la Warner et retourne alors à New York avec sa femme où il tourne en 1936 dans deux films indépendants, Great guy, d'inspiration progressiste de John G. Blystone et Something to sing about. En 1937, il joue dans Hollywood, Hollywood, un film satirique sur le milieu du cinéma, de Victor Schertzinger.Après avoir gagné son procès contre la Warner, le grand studio hollywoodien, loin d’être rancunier, lui fait signer un contrat très avantageux financièrement. La Warner est tout de même consciente de la valeur de cet acteur.Il tourne alors Les anges aux figures sales de Michael Curtiz.Pour ce film, il reçoit le Prix de la Meilleure interprétation masculine au New York Film Critics Circle Awards, en 1938.En 1941, James Cagney joue aux côtés de Rita Hayworth, dont il est l'amoureux transi dans The Strawberry blonde de Raoul Walsh.En 1942, il joue dans la comédie musicale La glorieuse Parade dans laquelle il interprète le rôle de George Cohan, figure quasi légendaire du music-hall américain et pour lequel il reçoit un Oscar.Réalisé par Michael Curtiz, cette comédie musicale est un succès et rapporte deux récompenses à James Cagney ; d'abord en 1942, au New York Film Critics Awards, où il remporte le prix de la Meilleure interprétation masculine, puis en 1943 où il est une deuxième fois récompensé pour sa prestation à l'Academy of Motion Picture Art and Sciences. C’est aussi à cette époque qu’il décide de créer sa propre maison de production.En 1943, il joue un rôle qui tranche définitivement avec ceux qui ont pu lui être confiés tout au long de sa carrière, dans Johnny le Vagabond de William K. Howard, où il interprète un rôle sensible et subtil.En 1949, c'est encore avec les studios Warner qu'il triomphe pour son rôle dans L'enfer est à lui, pour lequel il collabore une fois de plus avec le réalisateur Raoul Walsh.On le verra aussi dans Les pièges de la passion de Charles Vidor en 1955, et en 1957 dans L'homme aux mille visages de Joseph Pevney.En 1957, James Cagney s'essaye à la réalisation, non sans talent, avec A deux pas de l'enfer.Après Hollywood, Hollywood, James Cagney retrouve le genre de la satire en 1960 avec le réalisateur Billy Wilder dans le film Un, deux, trois. Il nous livre une prestation éblouissante dans ce qui est l'un de ses derniers films.En 1978, il reçoit un prix pour l'ensemble de sa carrière au Screen Actor Guild Awards de Los Angeles.On le retrouve pour la dernière fois au cinéma dans Ragtime de Milos Forman.Décédé le 30 mars 1986 à Stanfordville, James Cagney était un acteur aux multiples talents, qu'il a su les exprimer tout au long de sa prolifique carrière.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 La Foule En Delire Acteur Joe Greer
2015 Permission Jusqu'A L'Aube Acteur le capitaine Morton
2015 L'enfer est à lui Acteur Cody Jarrett
2015 Terreur A L'Ouest Acteur Jim «Oklahoma Kid» Kincaid
2015 Hollywood, Hollywood ! Acteur Terry Rooney

Stars associées