Nom de naissance Fisbach
Nationalité Français
Genre Homme
Avis

Biographie

Né en 1966, Frédéric Fisbach est un acteur, metteur en scène et réalisateur français. Formé au Conservatoire national supérieur d’Art dramatique de Paris, il devient, en 1991, artiste de la troupe permanente au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis, où il côtoie Stanislas Nordey. Il entame alors une carrière de comédien et joue dans Bête de Style de Pier Paolo Pasolini, Vole mon dragon d’Hervé Guibert, Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare et Le Gardien de tombeau de Franz Kafka.Dès 1992, il se lance dans la mise en scène avec sa première œuvre, Les aventures d’Abou et Maimouna dans la lune, et anime des ateliers de théâtre dans les écoles, universités et hôpitaux psychiatriques. Il affirme ainsi sa position d’homme de théâtre engagé qui privilégie le rapport entre artistes et spectateurs. Un choix qu’il défendra durant toute sa carrière.Membre du Théâtre Nanterre-Amandiers de 1994 à 1997, il dirige en parallèle, à partir de 1996, l’ensemble Atopique, une troupe de théâtre de la Creuse.Durant cette période, il monte L’Annonce faite à Marie de Paul Claudel et Un Avenir qui commence tout de suite de Vladimir Maïakovski.Frédéric Fisbach est lauréat de la Villa Médicis hors les murs au Japon en 1999, pour la mise en scène de Nous, les héros de Jean-Luc Lagarce. Il travaille par la suite avec Oriza Hirata sur Tokyo Notes. C’est le début d’une longue collaboration qui durera jusqu’en 2005, avec Gens de Séoul pour le Setagaya Public Theatre de Tokyo. En 2002 et jusqu’en 2006, il succède à Alain Ollivier à la tête du Studio-Théâtre de Vitry et développe un laboratoire de recherche qui consiste notamment à organiser des rencontres avec les spectateurs et des représentations en journée. À Vitry-sur-Seine, il dirige des pièces telles que L’Île des morts d’August Strindberg.Frédéric Fisbach mène en parallèle une carrière de metteur en scène d’opéra, puisqu’il signe à cette époque Forever Valley de Gérard Pesson, Kyrielle du sentiment des choses de François Sahran, Agrippina de Georg Friedrich Haendel ou encore Shadowtime de Brian Ferneyhough.Après le Studio-Théâtre de Vitry, il prend en 2006, la codirection du 104 avec Robert Cantarella qui ouvre ses portes en 2008. Le 104 est un haut lieu de création parisienne regroupant une multitude de disciplines artistiques aussi diverses que les arts plastiques ou les arts du spectacle. Toujours à la quête du rapprochement entre artistes et spectateurs, il inaugure au 104 une nouvelle approche en organisant, à l’occasion des Feuillets d’Hypnos des ateliers auxquels les spectateurs sont invités à participer durant toute la journée.En 2007, Frédéric Fisbach est désigné artiste associé de la 61ème édition du Festival d’Avignon. Il marquera son passage dans cette manifestation par la place de choix réservée au théâtre aussi bien contemporain que classique durant le festival. Frédéric Fisbach ouvre ainsi le festival avec Les Paravents de Genet, puis Feuillets d’Hypnos.Cet artiste connu du Festival d’Avignon fera également l’objet d’une exposition à la Maison Jean Vilar. Il a effectivement participé à plusieurs reprises au festival, d’abord en tant qu’acteur dans Vole mon dragon d’Hervé Guibert en 1994, puis comme metteur en scène de Bérénice, codirigée par Bernardo Montet en 2001, L’Illusion comique en 2004 et enfin Gens de Séoul d’Oriza Hirata en 2006.Passionné par son art, Frédéric Fisbach a également créé une « académie de l’interprète » avec le chorégraphe Bernardo Montet. Il est aussi président de l’Association Sans Cible, une association de metteurs en scène, qui a publié L’Assemblée théâtrale en 2003 et La Représentation en 2004, des ouvrages autour de la perception du théâtre par le public.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2017 L'Anniversaire Acteur Jean