Nom de naissance François Reichenbach
Naissance
16e arrondissement de Paris, Île-de-France
Décès
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène, Interprète, Scénariste
Avis

Biographie

La musique, qu'il étudie à Genève, puis la critique d'art, puis un rôle de conseiller technique auprès des Musées américains pour l'achat d'uvres d'art en Europe ne paraissent pas le destiner à ce qui va être sa carrière : filmer, pour la TV ou pour le cinéma, les figures les plus diverses : Brigitte Bardot, El Cordobes, Dunoyer de Segonzac, Herbert von Karajan, Jacques Chirac, ou « le Roi Pelé », ou Charles Bass, le condamné à mort du long métrage Houston Texas (1980). Houston, mais aussi d'autres aspects de l'Amérique insolite (1960), tel le provocant Sex O'clock USA (1976), sont familiers à la caméra de Reichenbach. On ne manque pas de dénoncer ce qui est sans doute moins du « voyeurisme » que ce « mal » qui affecte les médias en général et qui s'appelle « faire un scoop » envers et contre tout. Cette passion habite Reichenbach, elle le motive. Même si une innocente mégalomanie (à moins qu'il ne s'agisse d'humilité) lui fait titrer le Japon de François Reichenbach un film assez conventionnel (1983), c'est plutôt d'une boulimie de voir et de faire voir dont il s'agit, sans a priori esthétique ni morale. On comprend qu'Orson Welles se soit délecté à l'avoir comme partenaire dans le jeu fascinant de Vérités et Mensonges (1975)... Son dilettantisme, son manque de rigueur « documentariste » n'ont pas empêché quelques honneurs de lui être décernés : Palme d'or du court métrage en 1965 pour la Douceur du village ; prix Louis-Delluc pour Un cur gros comme ça (1962) ; Ours d'or (CM) à Berlin pour Portrait d'Orson Welles (CO F. Rossif, 1968) ; Oscar pour Arthur Rubinstein, l'amour de la vie (1969). Il faut encore citer parmi ses longs métrages : les Amoureux du France (CO P. Grimblat, 1963), Mexico Mexico (1967), Treize Jours en France (CO C. Lelouch, 1968), Plaisir d'amour (id.), la Caravane d'amour (1970), Johnny Days (1971), la Raison du plus fou est toujours la meilleure (1972), Montecarlo (id.). Il est cousin du producteur Pierre Braunberger.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Houston, Texas (Court-métrage) Réalisateur -
2015 Novembre À Paris Réalisateur -
2015 Les Marines (Court-métrage) Réalisateur -
2015 L'Américain se détend (Court-métrage) Réalisateur -
1981 Le Japon Insolite (Documentaire) Réalisateur -