Nom de naissance Carol Reed
Naissance
Londres, Angleterre Royaume-Uni
Décès
Genre Homme
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène
Avis

Biographie

Carol Reed a compté parmi les plus célèbres et talentueux cinéastes britanniques, quoiqu'il n'ait jamais vraiment eu de génie. Il débute sa carrière au cinéma en 1935 avec It Happened in Paris et Midshipman Easy. Durant les années 40, il se distingue par le soin qu'il apporte à ses films et devient un auteur de renommé international. Il se fait remarquer ainsi avec des films tels que The Stars Look Down (Sous le regard des étoiles, 1940), Train de nuit pour Munich (Id), Kipps (1941) ou The Young Mr. Pitt (1942). En 1947, Huit heures de sursis, l'histoire d'un ex détenu pris dans un casse qui tourne mal, obtient un grand succès auprès du public. Reed y démontre ses qualités de plasticien malgré une facture un peu académique. Mélange hétéroclite, le film est à la fois un essai social, une allégorie philosophique et religieuse, avec l'apparence d'un suspens psychologique. L'intérêt de l'oeuvre restant l'interprétation de James Mason qui la considéra comme la meilleure de toute sa carrière.Après Première désillusion (1948), adapté de Graham Green, Reed retrouve cet auteur et essaie de retransformer le succès de Huit heure de sursis avec Le Troisième homme (1949), sans doute son film le plus célèbre, entre autres par Orson Welles qui y tient le rôle principal. Le film devient l'un des plus grands succès commerciaux de l'après-guerre. L'admirable construction du récit reprenant le film noir pour le placer dans un contexte européen, l'originalité de la musique à la cithare, ses visions nocturnes et ravagées de Vienne évoquant une après-guerre en proie à la fin des illusions, la présence de Orson Welles qui s'attacha au rôle, tout ceci explique en partie le succès du film. Après Le Banni des îles (1952), une belle adaptation de Joseph Conrad, Reed retrouve James Mason dans L'Homme de Berlin (1953) un film d'espionnage qui tente de rejouer le succès du Troisième homme. Le film n'est pas sans qualités. Il réalise ensuite une belle fantaisie enfantine, L'Enfant à la licorne (1955), un mélodrame coloré et intense autour du cirque, Trapèze (1956) avec Burt Lancaster, une sympathique pochade non sans nuances, L'homme de la havane (1959), ou encore une grande superproduction où il met tout son élégance visuelle à profit, L'extase et l'agonie (1965). Après une assez réussie adaptation en comédie musicale d'Oliver Twist avec Oliver! (1968), il tourne ses deux derniers films, des comédies : L'indien (1970) et Sentimentalement vôtre (1972), aux qualités discutables.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 The Young Mr Pitt Réalisateur -
2015 A Kid For Two Farthings Réalisateur -
2015 A Girl Must Live Réalisateur -
2015 The Girl In The News Réalisateur -
2015 Sous le regard des etoiles Réalisateur -

Stars associées