Nom de naissance Bruno Nuytten
Naissance (74 ans)
Melun
Genre Homme
Profession(s) Image, Scénariste, Réalisateur/Metteur en Scène
Avis

Biographie

D'abord assistant de Ghislain Cloquet et de Ricardo Aronovitch, il s'est formé à l'école du court métrage avant de signer la photo de près d'une trentaine de films. Imposant le plus souvent aux cinéastes son style personnel de traitement de l'image et de la profondeur de champ, Nuytten sait accepter tout aussi bien la pauvreté iconique des uvres de Marguerite Duras (la Femme du Gange, 1974 ; India Song, 1975 ; Son nom de Venise dans Calcutta désert, 1976 ; le Camion, 1977) que l'excès expressionniste de films comme Possession (A. Zulawski,1981). Il a collaboré également avec : Bertrand Blier (les Valseuses, 1974), André Techiné (Souvenirs d'en France, 1975 ; Barocco, id. ; les Surs Brontë, 1979 ; Hôtel des Amériques, 1981), Claude Miller (la Meilleure Façon de marcher, 1976 ; Garde à vue, 1981), Luc Béraud (la Tortue sur le dos, 1978), Peter Del Monte (l'Invitation au voyage, 1982), Claude Berri (Tchao Pantin, 1983, film pour lequel il obtient un César), Jacques Doillon (la Pirate, 1984), Alain Corneau (Fort Saganne, id.), et Jean-Luc Godard (Détective, 1985). En 1988, il réalise lui-même Camille Claudel, qui remporte cinq Césars dont ceux du meilleur film, de la meilleure actrice (Isabelle Adjani) et de la meilleure photo, puis Albert souffre (1992).

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1999 Passionnement Réalisateur, Scénariste -
1991 Albert souffre Réalisateur, Scénariste -
1988 Camille Claudel Réalisateur, Scénariste -
1986 Double messieurs Scénariste -
1985 Les Enfants Directeur de la photographie -

Stars associées