Nom de naissance HOPE
Avis

Biographie

Enfant d'immigrant, il exerce les métiers les plus divers tout en cultivant son don précoce pour la parodie et la comédie. Acteur de music-hall, il accède à Broadway (Roberta, 1933), mais sa vraie chance lui vient de la radio, et surtout du film « radiophonique » The Big Broadcast of 1938, où il chante son célèbre Thanks for the Memory. Après avoir tourné le populaire Mystère de la maison Norman (The Cat and the Canary, E. Nugent, 1939), il inaugure en 1940 la série des Road to... (7 titres d'En route pour Singapour Road to Singapore, V. Schertzinger, 1940) à Astronautes malgré eux The Road to Hong Kong, N. Panama, 1962), où il sert le plus souvent de faire-valoir à Bing Crosby et Dorothy Lamour. Amuseur le plus coté des États-Unis, il a l'intelligence de mettre au point un répertoire de mimiques sur lesquelles viennent se greffer des gags pas toujours neufs, mais rajeunis par un dialogue qui touche au nonsense. Cette industrieuse fantaisie atteint ses sommets cinématographiques dans Visage pâle (N. Z. McLeod, 1948) et le Fils de Visage pâle (F. Tashlin, 1952), mais il serait injuste d'oublier la Princesse et le Pirate (D. Butler, 1944), le Joyeux Barbier (Monsieur Beaucaire, G. Marshall, 1946), la Grande Nuit de Casanova (N. Z. McLeod, 1954), voire (dans la série Road to) au moins Bal à Bali (Road to Bali, Hal Walker, 1953). En 1958, Bob Hope et Fernandel se sont « affrontés » dans un film languissant écrit et produit par Hope : À nous deux Paris (Paris Holiday, Gerd Oswald). Après l'excellent Ne tirez pas sur le bandit (N. Z. McLeod, 1959) et le nostalgique Astronautes malgré eux, sa carrière perd tout intérêt à force de redites. Dans les années 60, il a ajouté la TV à ses multiples activités : tenu pour le plus riche des comiques de toute l'histoire du show-business, Bob Hope (qui a tourné au total dans 60 longs métrages) a abandonné l'écran en 1972 après avoir reçu cinq Oscars spéciaux (1940, 1944, 1952, 1959 et 1965), pour lesquels ses gestes philanthropiques assez ostentatoires ont autant joué que sa « contribution à l'industrie du cinéma ». En 1977, il a publié une autobiographie, Road to Hollywood, et il continue à présider fréquemment la cérémonie de remise des Oscars.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Propre a rien Acteur Humphrey
2015 Enrage involontaire Acteur G
2015 Bal À Bali Acteur Harold
2015 Ne tirez pas sur le bandit Acteur Milford Farnsworth
2015 Le mystere du chateau maudit Acteur LAWRENCE Larry

Stars associées