Nom de naissance Björk
Genre Femme
Profession(s) Actrice, Compositrice, Chanteuse
Avis

Biographie

Björk est une chanteuse, compositrice et actrice islandaise. De son nom complet Björk Guðmundsdóttir, elle est née le 21 novembre 1965 à Reykjavík, capitale de l’Islande.Elle est la fille de Gudmundur Gunnarsson, électricien de profession et guitariste, et de Hildur Hauksdóttir, médecin pratiquant la chiropractie. Ses parents divorcent un an après sa naissance et Björk grandit aux côtés de sa mère au sein d’une communauté hippie, où sont réunis plusieurs artistes et musiciens.À cinq ans, elle s’inscrit dans une école de musique pour apprendre le piano, et fait ainsi la découverte d’œuvres de compositeurs tels que Karlheinz Stockhausen, Gustav Mahler ou Claude Debussy. Elle se nourrit également de la musique de Simon et Garfunkel, Jimi Hendrix, Chet Baker, Ella Fitzgerald et Louis Armstrong pour enrichir son répertoire.Remarquée par un directeur artistique à onze ans, elle enregistre son premier album, intitulé Björk, où elle ne chante qu’en islandais et interprète des reprises des Beatles ou de Stevie Wonder. Le succès ne se fait pas attendre, et elle devient très vite la star de l’île scandinave.Elle multiplie ensuite les collaborations avec des groupes comme la formation punk Spit and Snot, avant de former son propre groupe, Exodus, avec deux amis. Elle délaisse ensuite les sonorités pop et new wave, préférant plonger dans un univers plus rock avec Tappi Tirikass, formé trois ans plus tard. Avec ce groupe, elle apparaît à la télévision dans l’émission Rokk I Reykjavik, où elle fait la rencontre de plusieurs artistes islandais qui se rapprochent de ses goûts musicaux.En 1983, Björk fait partie du groupe Kukl qui mélange plusieurs styles de musique ; punk, jazz, rock et rythmes tribaux. Kukl se produit dans des petites salles en Angleterre et enregistre même un concert à Paris, considéré comme le premier pas vers une carrière internationale.En 1986, elle donne naissance à son fils Sindri, issu de son union avec le guitariste Thor Eldon, avant de créer le groupe Sugarcubes, où elle est chanteuse et compositrice. Leur premier single, Einn Mol’a Mann, est une réussite, au point de s’exporter en Angleterre et de devenir le single de la semaine pour la revue britannique Melody Maker. Le second morceau, intitulé Birthday et produit au Royaume-Uni sous le label One Little Indian, fait lui aussi un triomphe.La notoriété du groupe s’accroît considérablement. Soucieux de conserver leur liberté artistique, les Sugarcubes s’offrent même le luxe de refuser de signer avec la Warner. Ils enchaînent les tournées en Europe et aux États-Unis jusqu’en 1990.Parallèlement, Björk collabore avec d’autres musiciens islandais, à l’image du Tríó Guðmundar Ingólfssonar, groupe avec lequel elle s’associe pour réaliser l’album Gling-Gló, sorti en octobre de la même année.En 1992, sa rencontre avec le producteur Nellee Hooper coïncide avec son envie de quitter les Sugarcubes pour se lancer dans une carrière en solitaire, expérimentant ainsi de nouvelles sonorités, comme la techno. Un an plus tard, Björk signe son premier album solo, Debut (1993), qui connaît un succès planétaire, et ce, dès la sortie des premiers singles , Venus As a Boy et Human Behaviour.Toujours curieuse de nouveaux sons, Björk découvre le drum and bass et la jungle dans les clubs londoniens et les transpose dans son nouvel opus, intitulé Post (1995). Celui-ci s’accompagne également d’un accueil des plus enthousiastes, grâce notamment à des chansons telles qu’Army of Me, Isobel, Possibly Maybe, It's Oh So Quiet ou encore I Miss You. Cette dernière est particulièrement célèbre pour avoir accompagné l’un de ses fans lors des dernières minutes précédant sa mort. Celui-ci lui avait envoyé une bombe à acide sulfurique désamorcée par la police londonienne. À la découverte de la vidéo du suicide qui lui est adressée, elle décide d’arrêter sa carrière de chanteuse. Cependant, quelques mois plus tard, elle réalise Homogenic, considéré comme l’un de ses meilleurs albums.Elle s’oriente ensuite vers le cinéma, où elle commence par signer la bande-son du drame musical Dancer in The Dark du Danois Lars von Trier, qui finit par la convaincre de tenir le premier rôle. Le film, qui lui vaut le Prix d’Interprétation Féminine et reçoit la Palme d’Or au Festival de Cannes, révèle ses talents d’actrice.À la fin du tournage, Björk retourne très vite aux studios pour enregistrer Vespertine, sorti en 2001, suivi de Medúlla, trois ans plus tard.Elle crée ensuite la bande originale du long-métrage fantastique Drawing Restraint 9 (2005), réalisé par son compagnon Matthew Barney, avant d’expérimenter de nouvelles sonorités avec de nettes tendances de rythmes et de percussions dans son album Volta, paru en 2007.