Nom de naissance Alla Nazimova
Naissance
Yalta
Décès
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Venue aux États-Unis en 1906, Alla Nazimova remporte des triomphes à la scène, notamment dans le répertoire ibsénien, et apporte à l'écran, dès 1916 (War Brides, H. Brenon), un jeu stylisé et raffiné, et une prédilection pour l'esthétisme hiératique, dont plusieurs actrices du muet et du parlant après elle allaient s'inspirer. Albert Capellani l'impose dans trois films : l'Occident (1918), Hors de la brume (1919) et la Lanterne rouge (id.). Jusqu'en 1922, elle incarne une femme mythique, aux grâces de ballerine, dans des productions élaborées et élégantes, souvent mises sur pied par son mari, l'ancien décorateur Charles Bryant (la Dame aux camélias, 1921, Ray C. Smallwood, avec Valentino ; Salomé, surtout, 1923, Bryant inspiré par les gravures d'Aubrey Beardsley). Elle se transforme bientôt, et presque sans transition, en une forte actrice dramatique (My Son, Edward Sloman, 1925), abandonne le cinéma pour le théâtre pendant près de quinze ans et revient à l'écran au début des années 40 (Escape, M. LeRoy, 1940 ; Arènes sanglantes, R. Mamoulian, 1941 ; Depuis ton départ, J. Cromwell, 1944).

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1922 Salomé Acteur Salomé
1921 La Dame aux camélias Acteur Marguerite Gautier

Stars associées