Nom de naissance Landa
Genre Homme
Profession(s) Acteur
Avis

Biographie

Alfredo Landa est un acteur espagnol. De son nom complet Alfredo Landa Areitio, il est né le 3 mars 1933 à Pampelune, en Espagne. Il est l'un des acteurs espagnols les plus populaires de l'autre côté des Pyrénées.Alfredo Landa grandit à Saint-Sébastien, où il entame des études de droit. Il suit des cours d’art dramatique parallèlement à sa formation juridique, mais il finit par abandonner ses études pour se consacrer pleinement à sa véritable passion, le théâtre. Il fait alors ses premiers pas au cinéma en officiant comme acteur de doublage, avant d’apparaître pour la première fois à l’écran dans le film El puente de la paz (1958).Au début des années soixante, Alfredo Landa multiplie les tournages en tenant des rôles de second plan, notamment dans Atraco a las tres (1962) de José Maria Forqué, Le Bourreau (1963) de Luis Garcia Berlanga ou encore La Jeune fille en deuil de Manuel Summers (1964), où il joue aux côtés de Maria José Alfonso. Dans le même temps, il travaille pour la télévision, prenant part à des feuilletons tels qu’Escuela de maridos, Confidencias et Primera fila.Avec Ozores et LazagaEn 1966, il tourne sous la direction de Mariano Ozores dans Hoy como ayer (1966) et Pedro Lazaga dans deux de ses films, Nuevo en esta plaza et La ciudad no es para mí (1966). Il retrouve les caméras de Mariano Ozores à de nombreuses reprises, notamment pour Crónica de nueve meses (1967), 40 grados a la sombra (1967) et Cuatro noches de boda (1969).Il est aussi régulièrement sollicité par Pedro Lazaga, qui le dirige dans Las cicatrices, Qué hacemos con los hijos ? ou encore Los guardiamarinas (1967). Au cours de la décennie suivante, Alfredo Landa poursuit sa collaboration avec les deux réalisateurs : Dormir y ligar: todo es empezar (1974), El reprimido (1974), Mayordomo para todo (1976), Vente a Alemania, Pepe (1971), París bien vale una moza (1972), No firmes más letras, cielo (1972) et Las estrellas están verdes (1973).Landa et les comédiesIl tourne également pour d’autres cinéastes, à l’image de Pedro Mario Herrero dans Si estás muerto, ¿por qué bailas? (1970) et de Ramón Fernández dans plusieurs films, comme Cateto a babor (1970), El diablo Cojuelo (1971) ou encore Los novios de mi mujer (1972). Fernando Merino le met quant à lui en scène dans Préstame quince días (1971), Los días de Cabirio (1971) et Pisito de solteras (1973).En 1978, il donne la réplique à Victoria Abril et Pilar Bardem dans la comédie El Puente (1976) de Juan Antonio Bardem. Il accompagne ensuite les acteurs français Patrick Dewaere et Christine Pascal dans Paco l'infaillible (1979), signé Didier Haudepin. Durant les années quatre-vingt, Alfredo Landa continue de jouer dans des films comiques tels que La Vaquilla (1985) de Luis Garcia Berlanga, Tata Mia (1986) de José Luis Borau, où il est entouré d’Imperio Argentina et Carmen Maura, ou encore El bosque animado (1987) de José Luis Cuerda. Ce dernier lui vaut d’ailleurs le Goya du Meilleur Acteur en 1988.Landa et les dramesParallèlement, il décroche des rôles dans des drames tels que Les Saints Innocents (1984) de Mario Camus, qui lui vaut le prix du Meilleur Acteur au Festival de Cannes, et Los paraísos perdidos (1985) de Basilio Martín Patino. En 1989, sous la direction de Francesc Betriu, il tient le rôle-titre dans le long-métrage dramatique Sinatra (1988), grâce auquel il obtient plusieurs nominations et un prix aux ADIRCAE Awards.Les années quatre-vingt-dix voient Alfredo Landa jouer dans de nombreux autres drames, parmi lesquels Marcellino (1992) de Luigi Comencini, aux côtés de Didier Bénureau, ou encore Canción de cuna (1994) de José Luis Garci, avec un prix CEC du Meilleur Acteur à la clé.Un passage par la téléOn le retrouve également dans plusieurs séries télévisées, dont El Quijote de Miguel de Cervantes (1991), Lleno, por favor (1993), Por fin solos (1994) ou encore En plena forma (1997).Depuis 2000, Alfredo Landa retrouve les plateaux de cinéma en tournant notamment dans la romance dramatique de José Luis Garci, Historia de un beso (2002), où il occupe le rôle principal. En outre, il partage l’affiche du drame La Luz prodigiosa de Miguel Hermoso (2003) avec Nino Manfredi et Kiti Manver. En 2007, il se joint à Álex González et Paula Echevarría dans Luz de domingo, réalisé par José Luis Garci.Il décède le 9 mai 2013 à Madrid à l'âge de 80 ans.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Historia De Un Beso Acteur Blas Otamendi
1995 El Rey Del Rio Acteur Antón Costa
1985 La vaquilla Acteur Castro
1979 Paco l'infaillible Acteur Paco
1971 Vente A Alemania, Pepe Acteur Pepe

Stars associées