DR

Drew Barrymore fait une entrée fracassante sur la plateforme de streaming.

Oui c'est encore une histoire de zombies. Et non, vous n'avez jamais vu une série comme ça ! Joyeusement gore et horriblement drôle, Santa Clarita Diet est une vraie bombe d'humour noir. Attention spoilers !

L'histoire commence dans une paisible banlieue de Los Angeles. Joel et Sheila Hammond sont mariés depuis plus de 20 ans et vivent tous les deux une vie bien rangée d'agents immobiliers. Bouffée par son morne quotidien, Sheila ne respire pas vraiment la joie de vivre. Ça tombe bien : elle va mourir. Dans d'atroces souffrances, la jolie blonde va décéder... mais pas vraiment. Elle va devenir une mort-vivante, parfaitement consciente de sa condition et pleine d'énergie... mais qui a quand même besoin de se nourrir de viande fraîche, humaine de préférence.

Âmes sensibles s'abstenir : Santa Clarita Diet a beau être estampillée comme une comédie, cette série sera une véritable expérience pour tester la résistance de votre estomac ! Et ça commence dès les premières minutes avec la mort insoutenable de Sheila, suite à une crise de vomissement surréaliste et impossible à regarder en mangeant (on a testé pour vous !).

Cette séquence étonnamment graphique donne le ton de ce qui va suivre. Santa Clarita Diet ne se cache pas derrière son petit doigt : c'est une histoire de zombie, de morts-vivants qui mangent des gens. Alors oui, vous verrez (souvent) Drew Barrymore en train de boulotter de la chaire humaine ici et là. Sans filtre. On est sur Netflix, pourquoi se priver ?

DR

Partant du principe qu'on peut tout montrer sur la plateforme américaine, le créateur Victor Fresco a poussé son concept le plus loin possible. Et il a eu raison. Si vous arrivez à surmonter vos hauts le cœur, vous passerez un excellent moment en compagnie de cette famille californienne dépassée par ces événvements surnaturels. Une sorte de Bewitched des temps modernes, devenue "Ma Zombie bien aimée", avec un Timothy Olyphant méconnaissable dans le rôle du "Jean-Pierre". L'acteur star de Justified, Deadwood ou Hitman (au cinéma) nous avait plutôt habitué à jouer les gros bras. Il est la grande révélation de Santa Clarita Diet, merveilleusement drôle dans la peau du mari prêt à tout pour protéger la femme qu'il aime, quitte à en perdre les pédales et à marcher gaiement sur la barrière du cannibalisme.

DR

La dynamique du couple, bien supportée par des ados attachants et des seconds rôles piquants (après avoir vu le guest de Nathan Fillion, vous ne regarderez plus Castle de la même façon), fonctionne à plein au fil des 10 épisodes de cette première saison déjantée, qui installe en plus sur la fin, un début de mythologie, ouvrant d'excitantes perspectives pour la suite.

Alors vous dévorerez sans aucun doute Santa Clarita Diet en deux bouchées. Et vous verrez, la série a finalement un goût de trop peu. Cela veut certainement dire que la recette noire de cette sitcom sauce Walking Dead, délicieusement amorale, est bien équilibrée.

Santa Clarita Diet, saison 1 - 10 épisodes - En ligne sur Netflix depuis le vendredi 3 février.