City on a Hill
showtime

La série sera lancée aux USA ce dimanche. "Pas franchement indispensable, mais elle ne manque pas de potentiel."

City on a Hill débarquera ce dimanche 16 juin aux USA et dans la foulée en France sur myCANAL. Nouvelle série policière imaginée par Ben Affleck, on y retrouvera Kevin Bacon, qui embarquera les téléspectateurs à Boston dans les années 90. Le show se déroule dans une ville gangrenée par les crimes violents, encouragés par les forces de police, où la corruption est reine. Mais tout change du jour au lendemain avec l’arrivée du Procureur Decourcy Ward, incarné par Aldis Hodge. L’homme vient de Brooklyn et va s’associer à Jackie Rohr (Bacon) un ancien agent du FBI corrompu, qui souhaite le maintient du status quo à Boston. Alors est-ce que ça mérite le coupe d'oeil ? La presse US est partagée.

The Hollywood Reporter estime que "City on a Hill donne le sentiment d'être un peu dépassé en 2019, parce qu'il ne s'inquiète pas du rythme façon binge watching et ne se demande pas non plus si vous êtes déjà surchargé de séries à regarder. C'est un show qui a confiance dans son approche romanesque. C’est admirable, certes, mais pas sans failles : la construction de ce monde est impressionnante mais le rythme est inquiétant !"

Entertainment Weekly résume plus sobrement en quelques mots : "C'est une série qui n'est pas franchement indispensable, mais qui ne manque pas de potentiel."

IndieWire concède que la série "se perd parfois un peu dans la bureaucratie qu'elle construit, mais ces détails sont également ce qui la garde enracinée. Pour l’instant, elle est bien équilibrée et axée sur une évolution concrète, plutôt que de succomber à des attitudes vulgaires ou à des scénarios grossiers."

Finalement, Variety est certainement le moins emballé : "La série part d'un postulat relativement riche. Même si les choses prennent un peu d'ampleur, ce n'est pas assez. Cette vision d'une ville de malfaiteurs et leurs complices présente de nombreux clichés connus (des frères irlandais criminels à la femme du pourri aux yeux tristes) et donne peu de sens à la vie dans cet endroit particulier. Aldis Hodge est de loin ce qu'il y a de meilleur dans cette série, mêlant rectitude et confusion morale."