Pushing Daisies
ABC

ABC a le choix, mais préférerait un spin-off de... Roseanne !

Maintenant que Roseanne est annulée, ABC va devoir trouver en urgence une série de poids, pour prendre sa place dans la grille de rentrée. Et pourquoi pas un nouveau revival ? Parce que si Roseanne Barr a sérieusement déconné dans sa vie privée, la sitcom, elle, a été un énorme succès d'audience.

Du coup, pas mal de stars à Hollywood sont déjà l'affût pour reprendre le créneau. Le cadavre de Roseanne encore chaud, ils étaient déjà sur les réseaux sociaux pour suggérer à ABC de faire appel à leur vieille série...

Charlie Sheen estime notamment que "la route est libre pour faire NOTRE reboot". Comprenez bien sûr celui de Mon Oncle Charlie, série phare de la télé américaine, annulée par CBS, il y a trois ans... peu après avoir viré Sheen !

Le créateur Bryan Fuller, lui, propose "d'occuper le créneau avec une autre ancienne série ABC", à savoir Pushing Daisies, annulée trop vite, en 2008, et dont l'idée du revival circule chaque saison dans le petit monde de la télé US.

Kevin Biegel a eu la même idée et demande au patron de ABC de considérer un retour de sa série, Enlisted, annulée en 2014 : "On peut faire une saison rapidement avec tout le monde", promet-il.

Zach Braff, de son côté, a fait preuve d'un peu plus de subtilité et d'humour avec ce tweet, qui rappelle que sa nouvelle série, Alex Inc. a été annulée par ABC il y a quelques jours...

Alors laquelle sera choisie par ABC ? En réalité, certainement aucune. Puisque selon Entertainment Weekly, ABC envisagerait de faire revenir... Roseanne ! Oui, la chaîne serait tentée de ressusciter sa sitcom annulée (deux jours après l'avoir tuée !), mais sans Roseanne Barr, évidemment. Parce que John Goodman, Laurie Metcalf, Sara Gilbert et le reste de la famille ne sont pour rien dans le tweet raciste de leur camarade. Du coup, l'idée du Network serait de faire une sorte de spin-off, autour des seconds rôles. Un peu comme Mon Oncle Charlie, sans Charlie à l'époque...

Prochainement au Cinéma