GOT bataille dragon
hbo

De la bataille de Blackwater à la bataille de Port-Réal, voici notre classement.

Au cours de ses 8 saisons, 8 batailles épiques ont fait vibrer Game of Thrones. Du grand spectacle comme jamais à la télévision. Des productions uniques, à très gros budgets et souvent impressionnantes visuellement. Aucune n'est vraiment ratée, mais certaines ont été plus marquantes que d'autres, plus décevantes que d'autres. On fait le classement des meilleures "battles" ci-dessous. Attention spoilers.

Pourquoi la bataille de Port-Réal est vue comme le pire épisode de Game of Thrones


8. La bataille dite du "Lac gelé" (saison 7, épisode 6)

Dans "Beyond the Wall", Jon Snow emmène une équipée sauvage à la recherche d'un "Wight", qui doit prouver à Cersei que les White Walkers sont une réelle menace pour l'humanité. Mais la bande se fait piéger par le Roi de la Nuit, qui en profite pour récupérer un dragon : Viserion ! Critiquée pour ses incohérences temporelles (comment Gendry fait-il pour rentrer aussi vite et prévenir Daenerys à temps ?), cette grande bataille glacée n'en demeure pas moins spectaculaire, sous la réalisation d'Alan Taylor. Une bataille qui montre surtout le côté stratège du boss des White Walkers, qui récupère ce qu'il voulait : un dragon pour détruire le mur du Nord...


7. La bataille de Winterfell (saison 8, épisode 3)

Dans "The Long Night”, l'armée du Night King débarque dans le Royaume des Hommes, pour les exterminer. Daenerys, Jon et leurs armées sont les seuls remparts contre l'anéantissement. La déception est proportionnelle aux attentes générées par cette bataille dantesque, la plus coûteuse de l'histoire de Game of Thrones. Plus de 50 jours et 50 nuits de tournage, pour un épisode finalement décousu, mal éclairé, et qui conclut de manière un peu soudaine la menace des White Walkers. Un coup de dague d'Arya et tout un pan de Game of Thrones part en poussière. Forcément frustrant, même si le réalisateur, Miguel Sapochnik, a encore réussi à nous plonger au coeur de l'angoisse, avec une mise en scène très intense, qui ne laisse pas respirer une seconde.


6. La Destruction du butin de Hautjardin (saison 7, épisode 4)

Dans "Spoils of War", Daenerys fait parler la poudre, comme jamais encore dans la série. La Reine de Meereen, en pleine conquête, va lancer les hostilités contre les Lannister, avec cette bataille de Goldroad ou l'attaque de "The Loot Train". A dos de Drogon, et appuyée au sol par ses sauvages Dothraki, Dany va étaler toute sa force de frappe. Un affrontement assez bref, mais destructeur et efficace, signé Matt Shakman. Une défaite cuisante, à plus d'un titre, pour Cersei...


5. La bataille de Port-Réal (saison 8, épisode 5)

Dans "The Bells", Daenerys arrive à la capitale avec la ferme intention de faire tomber sa rivale. Avec ses troupes emmenées par Jon et Grey Worm, elle va faire une percée spectaculaire dans la cité. Mais c'est surtout dans les airs que Dany va faire la différence. Drogon va mettre en pièces la flotte de Euron Greyjoy, avant de ruiner les défenses des Lannister. Puis il va méticuleusement détruire Port-Réal et sa population. Un massacre très controversé parmi les fans, qui peinent encore à comprendre le basculement soudain de la Khaleesi, passée de "Briseuse de chaînes" à "Mad Queen" en un éclair. Et que dire de la mort pour le moins décevante de Cersei, qui périt dans les décombres du château, avec son frère Jaime ? Des choix scénaristiques douteux, qui ne remettent pas en cause la beauté visuelle incontestable de l'épisode. Une sublime bataille, haletante et terrifiante, signée encore Miguel Sapochnik.


4. La bataille de Castle Black (saison 4, épisode 9)

Dans "The Watchers on the Wall", les membres de la Garde de Nuit se retrouvent opposés aux sauvageons. Parce qu'ils n'ont pas toujours été unis. Les troupes de Mance Ryder prennent d'assaut Castle Black, mais sont repoussées par Jon Snow et sa bande. Ygritte y laissera la vie, au terme d'une scène d'adieu déchirante. Une superbe bataille dramatique, sans dragon ni effets spéciaux démesurés, mais avec quelques très beaux moments de bravoure, comme Grenn qui tient sa position en récitant le devise de la Garde, alors qu'un géant lui fonce dessus. Comme Edd, qui réussit à faire chuter les sauvageons qui grimpent sur le mur. La caméra de Neil Marshall saisit chaque instant de cet assaut nocturne attendu mais parfaitement mis en images.


3. La bataille de Blackwater (Season 2, Episode 9)

Dans “Blackwater”, Stannis Baratheon tente sa chance et attaque King’s Landing par la mer. La cité est à sa merci, mais Tyrion Lannister va sauver les siens grâce au feu grégeois. Les forces de Stannis seront ainsi repoussées, anéanties, et l'Histoire des 7 Royaumes ne sera plus jamais la même. Une splendide bataille médiévale, marquée par le courage de Tyrion Lannister, qui enfile une armure pour la première et dernière fois de l'histoire de la série. Il gagnera une belle cicatrice, symbole de ses exploits dans la baie...


2. La bataille de Hardhome (saison 5, épisode 8)

Dans "Hardhome", la Garde de Nuit et les sauvageons, unis dans le grand Nord, découvrent le vrai pouvoir des White Walkers. Attaqués par une meute de morts-vivants, ils s'enfuient, impuissants, voyant que le Roi de la Nuit a le pouvoir de lever une armée de morts à l'infini... Outre le duel de Jon Snow, qui réussit à vaincre son premier White Walker grâce à Longclaw et au Verredragon, cette bataille marque un tournant fantastique dans l'histoire de Game of Thrones. Dès cet instant, Jon comprend que la menace vient moins des Lannister que de ces créatures inhumaines et increvables...


1. La bataille des Bâtards (saison 6, épisode 9)

Dans "Battle of the Bastards", Jon Snow et son armée usée affrontent Ramsay Bolton, qui a pris le contrôle de Winterfell. Alors qu'il se fait massacrer sur tous les plans, Jon reçoit le coup de main providentiel de Sansa. Sa soeur débarque à l'improviste avec Littlefinger et l'armée du Vale, pour retourner la situation, et vaincre à jamais le terrifiant bâtard... Game of Thrones à son apogée. La plus grande bataille de la série, sans aucun doute, filmée avec maestria par Miguel Sapochnik. Une mêlée étouffante, épuisante, exaltante, qui débute par la mort tragique du petit Rickon et qui se termine par l'exécution superbe de Ramsay par Sansa. Du vrai grand et bon spectacle.