Harley Quinn
DC

"La série utilise ses 13 épisodes pour raconter une histoire sérieuse dans laquelle Harley se libère de l'emprise psychotique du Joker..."

La plateforme DC Universe dévoilera ce vendredi une nouvelle série originale de super-héros, mais animée cette fois. Harley Quinn racontera les aventures de la célèbre méchante du monde de Gotham, alors qu'elle esssaye de faire sa vie en solo, loin du Joker. Une version fun et gore pour adultes de Harley Quinn, qui a totalement séduit la presse.

Variety en premier chef, qui met en avant le fait que la série ne cherche pas seulement à laisser "Harley en liberté dans Gotham pour faire n'importe quoi. La série utilise ses 13 épisodes pour raconter une histoire sérieuse dans laquelle Harley se libère de l'emprise psychotique du Joker (...) L’amitié entre Harley et Ivy est bien meilleure que celle habituelle d’Harley avec le Joker. Plus important encore, Harley devient une personne à part entière, aussi naïve de chagrin qu’elle est étrangement drôle et cool. Dommage que la série soit cantonnée au service DC Universe, parce que le voyage en vaut la peine."

Den of Geek est sur la même longueur d'ondes et parle d'une "version qui carbure à plein, sans barrière et honnêtement, la série est très excitante. Non seulement parce que c'est crasse, malpoli et badass, mais aussi parce que c'est amusant."

ComicBook.com parle d'une "Harley Quinn féministe dont nous avions désespérément besoin" et salut "une superbe conception artistique", ainsi que la distribution vocale emmenée par Kaley Cuoco, "incroyablement talentueuse".

Digital Spy valide et se réjouit que la série "ne soit pas de l'animation pour enfants. C'est vulgaire, c'est violent. Ses dialogues et son action sont mordants. Quand Harley frappe, il y a du sang, beaucoup de sang !"

Forbes évoque aussi cette violence, mais souligne que la série "est aussi très frivole et très amusante. Est-ce que ça va être un phénomène mondial ? Non. Mais est-ce ça frappe fort avec une précision extrême ? A 100% !"