Good Omens Neil Gaiman
Amazon

Plus de 20000 signataires ont attaqué la mini-série de Neil Gaiman qu'ils accusent de moquer la sagesse de Dieu.

Voilà une nouvelle croisade menée par des chevaliers dignes de Sacré Graal. Plus de 20000 personnes ont signé une pétition visant à annuler la série Netflix Good Omens pour sa "banalisation du satanisme". Seul souci, l’adaptation du livre de Neil Gaiman (Stardust, American Gods) avec Michael Sheen (Masters of Sex) et David Tennant (Broadchurch) est diffusé sur la plateforme de streaming Amazon Prime Video. Un crochet dans le vent pour la campagne Return to Order (chapeautée par la Fondation Américaine pour une Civilisation Chrétienne) qui n’a pas manqué de faire sourire Neil Gaiman. L’écrivain et showrunner de Good Omens s’est amusé de cette étourderie sur son compte Twitter.

Parmi les différentes plaintes du groupe extrémiste, la mini-série "moquerait la sagesse divine" et les créateurs auraient eu l'idée sacrilège de laisser une femme (Frances McDormand) doubler Dieu. L'erreur d'intitulé a depuis été corrigée mais elle en dit long sur l'ahurissante bêtise d'une telle requête, qui devrait néanmoins donner plus de visibilité à la comédie angélico-diabolique de Gaiman.

Good Omens est une adaptation diablement réussie (critique)