Clem saison 9
TF1

Les deux premiers épisodes sont diffusés ce soir, sur TF1. Attention bouleversements en vue.

Un peu comme Walking Dead durant la saison 9, les showrunners de Clem ont choisi la même technique pour faire évoluer leur bébé et relancer la machine : un saut dans le temps. Une méthode scénaristique qui génère pas mal de changements et résout par la même le problème du départ de certains comédiens de la série (Salomé a bien changé). Alors que faut-il penser de la saison 9 de Clem ?

Suite à un accident de voiture en début de saison 9, Clem (Lucie Lucas) se réveille d’un coma dans lequel elle fut plongée depuis presque 6 ans.  Des années de sommeil où forcément il s’est passé beaucoup de choses que le public va découvrir au fur et à mesure des épisodes à l’instar de l’héroïne.

Notons que Clem se réveille beaucoup plus facilement de son coma que Côme, le héros des Bracelets rouges, autre fiction de TF1 et heureusement d’ailleurs, puisqu’elle ne va pas vraiment avoir le temps de chômer. Il va en effet lui falloir reconquérir l’amour de  ses enfants qui l’ont un peu oublié durant ses années de léthargie (et resserrer la vis côté éducation, car durant  tout ce temps ce sont les Brimont qui ont pris le relais et force et de constater leur laxisme lattent),  trouver une nouvelle maison (eh oui exit la maison emblématique des Boissier), faire le deuil de… [Attention spoiler, mais pas vraiment puisqu’on savait que Victoria Abril avait quitté la série] sa maman,   faire le ménage dans ses amours et surtout enquêter sur les raisons de son accidents de voiture.

Bref, encore beaucoup d’aventures en perspective pour Lucie Lucas durant les 6 épisodes que constituent cette nouvelle saison. Si le ton de la série d’Emmanuelle Rey Magnan et Pascal Fontanille est toujours le même dans cette saison 9 - familial à souhait, léger  et plein de bons sentiments - les aficionados seront peut-être un peu déroutés par certains des nouveaux partis-pris. Surtout via l'aspect policier qui se dégage de ces premiers épisodes. Mais c’est sans doute cela qui aussi son fait le sel de cette nouvelle saison. Le changement, c’est maintenant