black mirror
netflix

"On parle d’une artiste et de la façon dont elle essaie de trouver sa propre identité et de sortir de la machine commerciale".

Miley Cyrus a fait son retour sur le petit écran, dans la saison 5 de Black Mirror sur Netflix. Un épisode dans lequel elle incarne une pop star du nom de Ashley O, qui lance une poupée robotisée inspirée de sa propre personnalité... avant de se retrouver "hologramisée" ! Que faut-il comprendre derrière cette fable pop et un peu folle ? Attention spoilers !

"On avait discuté ensemble de la montée en puissance des versions holographiques d'artistes - comme Prince et Whitney Houston et Amy Winehouse. Ces personnes décèdent souvent dans des circonstances extrêmement tragiques. Elles ont été mâchées par l’industrie et la gloire et se retrouvent maintenant ressuscitées. C’est extrêmement macabre. Et en écrivant cet épisode, nous avons aussi pensé à une intelligence artificielle : et si vous pouviez programmer quelque chose qui serait capable d'écrire comme John Lennon ? Genre Alexa, et tous ces assistants virtuels... On a commencé par évoquer l'idée d'un assistant virtuel basé sur la personnalité d'une célébrité, puis ça m'a fait pensé à un artiste en hologramme. Et voilà !", confie Charlie Brooker, dans EW, racontant la genèse de l'épisode.

"L'épisode entier parle d’une artiste et de la façon dont elle essaie de trouver sa propre identité et de sortir de la machine commerciale", explique la co-créatrice, Annabel Jones. "Et comme nous en avons parlé, le ton devient de plus en plus acide, sarcastique et satirique, et Miley est tout cela. Elle a cette attitude. Elle n’a pas peur de se mettre en retrait et de faire quelque chose d’énervé. Mais ce que j'aime dans notre épisode, c'est la vulnérabilité qu'elle a apportée à tout cela. Et puis, bien sûr, elle a aussi apporté ses observations sur le monde de la pop, ses expériences personnelles et ce que c’est de vivre cette vie, les exigences que les médias sociaux vous imposent, ses relations avec ses fans, et la façon dont elle tente de gérer cela de manière responsable. On s'est inspirée de tout cela."