DR

L'héroïne brillante et cynique avait fait ses premiers pas sur MTV, en 1997.

"Daria, c'était exactement ce que j'avais en tête. Je ne suis pas tellement quelqu'un qui pense comme un commercial. A l'époque, Dawson était diffusée en même temps que nous, et si je pensais comme les gens qui ont fait Dawson, j'aurais sûrement une maison plus grande aujourd'hui. Mais ça me va bien comme ça". Glenn Eichler est le co-créateur de Daria. En 1997, avec sa collaboratrice Susan Lewis, il a l'idée d'offrir à la lycéenne désabusée, qu'on retrouve de temps en temps dans Beavis and Butt-Head, sa propre série. Un spin-off narrant le quotidien d'une ado aussi brillante que cynique, qui ne veut surtout pas se faire une place dans ce "Triste Monde Tragique." Nous sommes le 3 mars 1997, Daria est née.

DR

20 ans après, Eichler et Lewis reviennent longuement, dans une interview accordée à Variety, sur le succès inattendu de ce petit dessin animé, réalisé à l'arrache et qui aura tenu 65 épisodes. "C'était une époque unique", se rappelle Lewis. "Nous n'avons jamais eu besoin de pitcher la série à MTV. Ils nous ont tout de suite laisser faire ce qu'on voulait. De toute façon, je ne peux même pas imaginer ce qu'on aurait dit : "Nous voulons vraiment faire ce dessin animé sur cette fille sarcastique qui est plus intelligente que tout le monde, et qui n'aime personne..."

Au terme de la cinquième saison, la série prend fin. Le dernier épisode, diffusé en juin 2001, voit Daria se remémorer des souvenirs d'enfance qui lui reviennent progressivement sous forme de flashbacks. Elle se rappelle une grave dispute entre ses parents, à cause d'elle. Et surtout une séance avec un psychologue, à l'âge de 6 ans, au cours de laquelle elle déclarait déjà ne pas aimer les autres enfants...

Une gentille conclusion qui boucle la boucle. Mais MTV va offrir aux fans de Daria une vraie chance de dire adieu à l'héroïne au blouson vert. La chaîne commande dans la foulée un téléfilm final, qui sera diffusé quelques mois plus tard, le 21 janvier 2002 (aux USA). "Adieu le lycée" ("Is It College Yet ?" en VO) permet à la série d'avoir une vraie belle fin.

DR

Dans ce long épisode de 66 minutes, on vit les derniers jours du lycée pour Daria, au lycée de Lawndale. La jeune fille doit choisir dans quelle Université elle va aller et si, oui ou non, elle doit continuer sa relation avec Tom. Souvenez-vous, c'était ce garçon issu d'une famille riche, qui sortait avec Jane dans la saison 3 et qui finit par devenir le petit ami de Daria dans la saison 5. Au terme de ce grand final, elle décide de rompre, mais les deux se promettent de rester amis. Jane et Daria finissent par s'inscrire dans deux facs proches l'une de l'autre. Kevin et Brittany (le quarterback et sa pom-pom girl) restent ensemble. Et lors de la cérémonie de remise des diplômes, Daria reçoit un prix d'excellence académique. Elle livre au passage un discours édifiant, où elle affirme que le lycée, c'est l'horreur, et qu'il faut être "chanceux pour y survivre. Mais la survie est plus facile si vous avez de bons amis, et une famille sur laquelle vous appuyer". Dans l'ultime scène, Daria retrouve Jane dans leur fameuse pizzeria et évoque l'avenir...

DR

Ainsi, la série se termine. "Je me demande souvent où elle serait aujourd'hui", lâche Susan Lewis. "Je pense qu'elle serait certainement auteur pour un talk-show, à faire des commentaires politiques. Mais je me demande aussi si son parcours professionnel n'aurait pas été altéré par sa personnalité. Parce que c'est une fille très intelligente, mais qui ne veut vraiment pas s'insérer."

Si vous avez envie de voir à quoi Daria pourrait ressembler à l'âge adulte, voici une géniale vidéo parodique (en live action), réalisée en 2013 par College Humor, avec Aubrey Plazza dans le rôle de Daria, qui revient à Lawndale, pour sa réunion d'anciens du lycée...