CBS

L’actrice affirme avoir "tout vu" à Hollywood.

Interviewée par Lee Cowan sur CBS dimanche, Sharon Stone a eu une réaction sans équivoque lorsque le journaliste lui a posé la question de son expérience du harcèlement sexuel au cours de sa carrière. Lorsqu’il lui demande si elle s’est déjà sentie dans une position inconfortable, l’actrice part d’un grand éclat de rire, incarnation parfaite du "bitch please". La question, à la réponse malheureusement évidente, semble tellement incongrue à l’actrice que son rire en dit long. La star de Basic Instinct répond ensuite qu’étant dans ce milieu depuis 40 ans, elle a "tout vu" : "avec mon physique, venant du fin fond de la Pennsylvanie, je suis venue ici sans protection aucune." Voici la vidéo complète, en VO :

Affaire Weinstein : très énervée, Uma Thurman prévient qu'elle parlera quand elle sera "prête"

Ces déclarations s’inscrivent dans le cadre des révélations d’abus sexuels dans l’industrie du cinéma, qui ont commencé avec l’affaire Weinstein, en octobre 2017. Le producteur américain a été accusé dans les médias par une douzaine de femmes de les avoir harcelées sexuellement. Cette affaire a ouvert la voie à de nombreuses dénonciations à Hollywood :  Kevin SpaceyEd Westwick ou encore Matthew Weiner ont été visés, et d’anciennes affaires sont remontées, comme celle concernant Woody Allen.

Alec Baldwin défend Woody Allen

De nombreuses célébrités hollywoodiennes se sont engagées pour lutter contre le harcèlement sexuel, notamment par le biais de l’association Time’s Up. La semaine dernière, à l’occasion de la 75ème cérémonie des Golden Globes, plusieurs célébrités, dont Meryl Streep et Sharon Stone, se sont vêtues de noir en signe de "protestation silencieuse" dans le cadre des affaires de harcèlement sexuel qui secouent l’industrie du cinéma. 

Sharon Stone : "Après Basic Instinct, personne ne voulait me payer"