Kevin Spacey rejoue Frank Underwood
twitter.com/KevinSpacey

L’acteur a publié une vidéo qui fait polémique sur Twitter. 

Kevin Spacey sera inculpé d’attentat à la pudeur en janvier par un tribunal du Massachusetts. Une enquête était ouverte depuis un peu plus d’un an, l’acteur ayant été accusé par plusieurs hommes d’agressions sexuelles depuis octobre 2017. La plainte en question a été déposée par une journaliste, Heather Unruh, qui affirme qu’il a fait boire de l’alcool à son fils de 18 ans avant de lui toucher le sexe.

Depuis un an, le comédien de Seven et Usual Suspects n’avait plus rien posté sur les réseaux sociaux (dans son dernier message, il faisait ses excuses à l’acteur Anthony Rapp, l’un des premiers à l’avoir accusé), mais voilà qu’au beau milieu de ce procès pénal, il a tweeté une vidéo de 3 minutes intitulée "Let Me Be Frank". Un jeu de mots entre "laissez-moi être franc" et "laissez-moi être Frank", en référence à son personnage de la série House of Cards. Suite au scandale, son personnage Frank Underwood a été tué au sein du show de Netflix, et remplacé par Claire, jouée par Robin Wright. Ici, on ne sait pas bien s'il réapparaît en tant que lui-même et/ou en tant que ce personnage d’homme politique cynique. Il s’adresse aux spectateurs avec le même accent américain que lui et semble se défendre de toutes les accusations qui pèsent contre lui au cours de la série, mais s'il n'évoque jamais clairement les agressions sexuelles, ses propos font écho à la réalité, puisqu'il est devenu "persona non grata" à Hollywood depuis le scandale. 

House of Cards aurait-elle dû s'arrêter après l'affaire Kevin Spacey ? Les showrunners répondent

L'acteur de 59 ans promet ainsi que "toute la vérité sera faite", et que "s’il n’a pas payé pour des choses qu’il a faites, il ne payera certainement pas pour celles qu’il n’a pas faites." Il évoque aussi la disparition de son personnage ("Maintenant que j’y pense, vous ne m’avez pas vraiment vu mourir") ou lance aux fans de la série : "Je sais que vous voulez que je revienne". Son ton est provoquant, brouillant peu à peu la frontière entre la fiction et la réalité : "Vous ne me jugeriez pas sans connaître les faits… si ?". "Je ne respecterai pas les règles. Je ne l’ai jamais fait par le passé, et vous adoriez ça", poursuit-il avant de demander au public : "Je vous ai manqué ?"

Partagée plus de 15000 fois depuis le 24 décembre, la vidéo fait débat, certains internautes étant amusés par son message qui tranche avec le "politiquement correct", pendant que d’autres trouvent cette idée "dérangeante" vu qu’il fait l’objet en réalité de graves accusations. Notons qu’il n’est nulle part fait mention de Netflix. La vidéo ne semble pas être une publicité pour la série House of Cards, mais bien un message envoyé directement par Kevin Spacey aux spectateurs.

Tout l’argent du monde : Combien ça va coûter d’effacer Kevin Spacey ?

A lire aussi sur Première

Kevin Spacey imagine un débat entre Frank Underwood et Donald Trump

Qui de son personnage dans House of Cards ou de l'homme d'affaires candidat à la présidentielle prendrait le dessus dans un débat ? L'acteur a sa petite idée sur la question.