Mars Distribution/Universal/Pan Européenne/Alfama Films

Les actrices porteront aussi ruban blanc aux César pour défendre ce mouvement.

"Pour qu'aucune n'ait plus jamais à dire #MeToo. Donnons"
Une centaine de personnalités françaises, dont plusieurs actrices populaires (Vanessa ParadisJulie GayetAïssa Maïga,  Anna MouglalisAdèle HaenelCamélia JordanaSandrine BonnaireSara Forestier…) lancent un appel au don dans les pages de Libération pour aider les femmes victimes de violences à porter plainte. Le mouvement s’appelle "Maintenant on agit" (#MaintenantOnAgit) et est un équivalent de Time’s Up aux Etats-Unis. L’objectif ? Récolter 1 million d’euros, une somme qui sera reversée à quatre associations : le Collectif féministe contre le viol, l'association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT), l'espace femmes Geneviève D., et Prendre le droit.

Jennifer Lawrence va produire une docu-série sur #MeToo et Time's Up

Le ruban blanc
Le symbole de ce mouvement sera un ruban blanc, et il sera porté par les comédiennes qui seront présentes à la cérémonie des César vendredi soir. Une idée qui est là aussi reprise des Etats-Unis : lors des derniers Golden Globes, de nombreux artistes étaient vêtus de noir pour combattre ces mêmes violences.

Que retenir des Golden Globes 2018 ?

Une réponse concrète à Time’s Up
Anne-Cécile Mailfert, la présidente de la Fondation des femmes, ne cache pas que le principe de Maintenant on agit s’inspire directement du mouvement américain qui a été lancé en parallèle de #MeToo, symbole de la libération de la parole des femmes contre diverses formes d’agressions, qui est né en réponse au scandale Weinstein. "'Maintenant on agit', ça veut dire 'Maintenant on donne'. Certaines associations sont débordées. Il y a urgence à comprendre que la lutte contre les violences faites aux femmes requiert des moyens". Anna Mouglalis, l’une des actrices qui soutient le projet, ajoute qu’"il ne s'agit pas d'un effet de mode. La libération de la parole doit maintenant s'incarner dans des actes. Sinon, les femmes parleront dans le vent."

#Metoo : The Weinstein Company va se déclarer en faillite

A lire aussi sur Première