Johnny Depp
Abaca

Et de lui avoir proposé 100 000 dollars pour qu’il lui donne un coup de poing en retour.

Après son terrifiant portrait publié dans Rolling Stone il y a quelques semaines, les choses ne s’arrangent pas pour Johnny Depp. L’acteur est accusé d’avoir donné des coups à un régisseur durant le tournage du film City of Lies, dans lequel il jouera un policier de Los Angeles qui enquête sur le meurtre du rappeur Notorious B.I.G.

Le régisseur Greg Brooks attaque la star en justice et assure avoir été frappé deux fois dans les côtes en avril 2017, alors que la production se trouvait près du Barclay Hotel de LA. Brooks était venu informer le réalisateur Brad Furman que la prochaine prise de Johnny Depp allait être la dernière de la soirée. Le cinéaste aurait alors forcé Brooks à aller voir Depp lui-même pour lui annoncer la nouvelle. Le comédien sentait visiblement l’alcool et semblait sous l’emprise de stupéfiants. C’est à ce moment-là qu’il aurait frappé Books « avec force et colère », avant de lui lancer : « Je te donne 100 000 dollars si tu me donnes un coup de poing au visage maintenant ! » Brooks n’aurait pas réagi et les gardes du corps de Depp seraient alors venus le chercher pour l’éloigner.

Greg Brooks assure être revenu au travail le lundi et s’être vu demander par un producteur de signer une déclaration assurant qu’il n’allait pas poursuivre Johnny Depp. Le régisseur aurait été viré sur le champ après avoir refusé. 

Le régisseur demande réparation à la justice pour renvoi injustifié, humiliation et douleurs physiques et mentales liées à l’incident. Selon la plainte, la production aurait dû savoir que la dépendance à l’alcool et aux drogues de Johnny Depp était une menace pour les membres de l’équipe de tournage. 

Drogues, alcool et dépenses folles : le portrait inquiétant de Johnny Depp

Prochainement au Cinéma