Emmanuelle Seigner et Roman Polanski
Abaca

"On le rejette comme un paria"

Emmanuelle Seigner ne fera pas partie de l’Académie des Oscars et le fait savoir dans une lettre ouverte publiée par Le Journal du dimanche. Intitulé « Non merci ! », le courrier dénonce une « proposition injurieuse » de la part de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences, qui a dernièrement exclu son mari Roman Polanski (en même temps que Bill Cosby), qui a reconnu en 1977 avoir eu une relation sexuelle avec une mineure de 13 ans, lors d’une séance photos à Los Angeles. Le réalisateur a passé 42 jours en prison à l’époque, avant d’être remis en liberté après un accord avec le juge. Polanski a ensuite quitté les États-Unis, par peur que le magistrat ne change d’avis et ne le condamne à une autre peine de prison, bien plus importante.  

L'Académie des Oscars accueille 928 nouveaux membres

« L'Académie américaine des arts et des sciences du cinéma me propose de la rejoindre, en compagnie d'autres actrices, au nom d'une féminisation par ailleurs nécessaire. Qui peut croire que je ne me sente pas concernée par l'égalité des femmes et des hommes ? (…) Féministe, je le suis depuis toujours, mais comment puis-je faire semblant d'ignorer que l'Académie, il y a quelques semaines, a mis à la porte mon mari, Roman Polanski, pour satisfaire l'air du temps », écrit Emmanuelle Seigner. « La même Académie l'avait récompensé de l'oscar du meilleur réalisateur pour Le Pianiste en 2003. Curieuse amnésie ! »

Emmanuelle Seigner assure par ailleurs être « la seule à pouvoir témoigner à quel point il regrette ce qui s'est passé il y a quarante ans (…) Les artistes n’échappent pas à la justice ordinaire, bien sûr. À condition qu’elle ne devienne pas une justice d’exception (…) Aujourd’hui, Roman a purgé plus que le maximum de la peine encourue pour la faute commise (…) Cette Académie pense probablement que je suis une actrice suffisamment arriviste, sans caractère, pour oublier qu’elle est mariée depuis vingt-neuf ans avec l’un des plus grands metteurs en scène Je l'aime, c'est mon époux, le père de mes enfants. On le rejette comme un paria et d'invisibles académiciens pensent que je pourrais monter les marches de la gloire dans son dos ? Insupportable ­hypocrisie ! »

Emmanuelle Seigner est sur la liste des 928 personnalités invitées en juin dernier à faire partie des votants aux Oscars. L’Académie a dernièrement revu sa copie avec un programme de discrimination positive : l’institution est depuis plusieurs années critiquée pour son manque de représentativité. Elle compte depuis ce changement 49 % de femmes et 38 % de personnes issues de minorités ethniques.

Prochainement au Cinéma