DR

En couverture de Rolling Stone, il parle de Suicide Squad, du Joker et de la drogue.

C'est Jared Leto qui fait la couverture du nouveau numéro de Rolling Stone. Un Jared Leto torse-nu qui met ses nombreuses fans en émoi et qui livre des confidences surprenantes dans un long portrait.

L'intégralité du portrait de Jared Leto dans Rolling Stone

Présenté par le journaliste comme un "alien", l'acteur de 44 ans qu'on retrouvera la semaine prochaine dans la peau tatouée du Joker dans Suicide Squad s'est prêté au jeu de l'interview-randonnée. Et pendant qu'il crapahutait sous le soleil californien, l'acteur et leader du groupe Thirty Second to Mars est revenu sur son rôle de super méchant DC Comics.

DR

"Si le Joker avait donné cette interview, il t'aurait certainement castré et il t'aurait fait manger tes propres testicules. Seulement s'il t'aimait bien", a-t-il commencé, histoire de mettre le journaliste dans l'ambiance. Si tout au long du tournage de Suicide Squad, l'acteur de 44 ans était friand des blagues gores du genre, il n'a pas fait le malin lorsqu'on lui a proposé d'endosser le costume du Joker, un des rôles mythiques du regretté Heath Ledger.

"Si le Joker avait seulement été joué par Heath Ledger et qu'il ne s'agissait pas d'un personnage de comics, je pense que j'aurais trouvé ça innapropprié", reconnaît Jared Leto, alors que l'acteur australien a succombé à une overdose quelques semaines après avoir terminé le tournage de The Dark Knight. "Heath a fait une performance impeccable, parfaite, en tant que Joker. C'est une des meilleures performances de tous les temps au cinéma. Je l'avais rencontré. Je ne l'ai pas bien connu, mais c'était une belle personne."

DR

Jared Leto évoque également la drogue, qu'il a expérimentée plusieurs fois au cinéma (dans Dallas Buyers Club et surtout, dans Requiem For a Dream) mais aussi dans sa jeunesse. S'il était "trop occupé à se droguer pour faire du sport", il assure aujourd'hui être "essentiellement" clean. "Je ne prendrais des psychotropes que si j'étais au Burning Man. Que si j'étais en pleine orgie au Burning Man", précise la star, qui a justement participé au festival l'an dernier.

Pour préparer son rôle d'héroïnomane dans Requiem For a Dream, Jared Leto est allé traîner avec les toxicos des rues. Et pour se faire accepter, il s'est piqué. A vide : "Il se shootaient de la dope et je me shootais de l'eau. Les gens auraient été mal à l'aise s'ils s'injectaient tous des trucs et moi pas. Je ne partageais pas les aiguilles. S'injecter quelque chose, peu importe quoi, est intense. C'était il y a très longtemps. Je ne le referai pas."

DR

L'histoire de Suicide Squad : Les pires méchants de l’univers DC Comics réunis dans un même film. 
C'est tellement jouissif d'être un salopard ! Face à une menace aussi énigmatique qu'invincible, l'agent secret Amanda Waller réunit une armada de crapules de la pire espèce. Armés jusqu'aux dents par le gouvernement, ces Super-Méchants s'embarquent alors pour une mission-suicide. Jusqu'au moment où ils comprennent qu'ils ont été sacrifiés. Vont-ils accepter leur sort ou se rebeller ?

La bande-annonce de Suicide Squad de David Ayer - sortie le 3 août : 

 

A lire aussi sur Première

Jared Leto : Le Joker revient en jogging sur deux nouvelles photos fluo

Après une première image officielle où Jared Leto, recouvert de tatouages, hurlait de rire, l'acteur revient dans la peau du Joker sur la couverture collector du nouveau numéro d'Empire.