Cannes 2019- La Belle Epoque : Nicolas Bedos réussit brillamment son baptême du feu sur la Croisette [critique]

Un grand et beau film, tendre mais jamais mièvre, piquant mais jamais cynique sur la nostalgie