DR

Le cinéaste est revenu sur cette casserole qui le hante toujours, 26 ans après.

Ken Loach est le cinéaste de gauche par excellence. Récemment récompensé d’une seconde Palme d’or à Cannes pour Moi, Daniel Blake, une énième fable sociale dont il a le secret, le réalisateur britannique traine pourtant une casserole peu reluisante : en 1990, il a signé un spot de pub pour McDonald’s.

La publicité en elle-même n’a rien de honteux, elle est même plutôt réussie, mais forcément ça fait tâche pour l’auteur de Sweet Sixteen et My Name is Joe.

Comme le rapporte The Guardian, Ken Loach est revenu récemment sur cet épisode. D’abord dans le documentaire Versus : The Life and Films of Ken Loach, où il déclare : "je l’ai toujours sévèrement sur la conscience", tandis que ses fils s’en amusent en affirmant sur le ton de la boutade qu’il est interdit de parler de son travail dans la pub (il a aussi réalisé un spot pour une marche de chocolat appartenant à Nestlé) à la maison. "C’était ça ou on devait quitter la maison", reconnait toutefois son fils Jim, devenu lui-même réalisateur.

Lors d’un festival qui se tenait cette semaine en Angleterre, Loach a confirmé que c’était de loin son souvenir le plus honteux, pire encore que la fois où il a voté conservateur étant jeune !