DR

Le film de Lynnne Ramsay a valu à Joaquin Phoenix le prix d’interprétation masculine à Cannes 2017.

Un long couloir dans lequel une sonnerie stridente retentit. Un homme à la silhouette massive, de laquelle se dessine une barbe fournie, avance vers la sortie encapuchonné. Une fois dehors, il arpente une allée sombre et la sonnerie fait place aux sirènes de police au loin. Là, un homme l’attaque par derrière mais l’homme à la capuche se défait de lui assez facilement, lui assénant un coup de tête magistral. Il continue à avancer alors que les sirènes se font plus insistantes. Il grimpe dans un taxi et demande la direction de l’aéroport... Le tout est rythmé par une bande originale électro-atmosphérique signée Jonny Greenwood, le guitariste de Radiohead.
 
Pour son nouveau long-métrage, la cinéaste britannique Lynne Ramsay se fend d’un premier trailer sombre, intriguant et sonore. L’adaptation de la nouvelle éponyme You Were Never Really Here de Jonathan Ames. Il s’agit de l’histoire d’un vétéran brutal et torturé (incarné par Joaquin Phoenix) qui part à la recherche de la fille d’un sénateur qui a disparu soudainement. Au cours de sa recherche, il va sombrer dans une spirale infernale faite de vengeance, de corruption et de sang. Le rôle de Joe a valu à l'acteur la palme d’interprétation masculine lors de la 70ème édition du festival de Cannes. Le film n’a pour l’instant pas de date de sortie française.