HAL
Warner Bros

Douglas Rain est mort à l’âge de 90 ans.

C’est l’une des voix inoubliables du cinéma qui s’est éteinte. L’acteur canadien Douglas Rain, 90 ans, est mort. C’est lui qui doublait HAL, l’ordinateur de 2001, L’Odyssée de l’espace, de Stanley Kubrick. En dehors de ce classique du cinéma, il avait surtout travaillé au théâtre. Ce sont les organisateurs du festival de Straford, qu’il avait co-fondé, qui ont annoncé son décès.

Stanley Kubrick révèle le sens de la fin de 2001, L’Odyssée de l’espace dans une interview perdue

"I'm sorry Dave, I'm afraid I can't do that"
Avec son timbre doux et son débit calme, il a sur à la fois effrayer et émouvoir des millions de spectateurs depuis cinquante ans. Avec son oeil rouge, ses conseils et déductions logiques, ses tentatives de comprendre et de ressentir les émotions humaines, l’intelligence artificielle HAL 9000 est devenu un personnage clé du film de science-fiction.

Récemment, suite à la sortie de Her, de Spike Jonze, qui reposait également sur les réflexions d’une IA, un internaute avait imaginé à quoi aurait pu ressembler une discussion entre les deux robots. Son but ? "Créer un nouveau sens aux mots de ces protagonistes électroniques. Ces deux systèmes sont en conflit, ici. Samantha considère que le processus d’apprentissage de l’algorithme lui permettant de réfléchir par elle-même, qui est important mais parfois difficile à intégrer, est ce qui lui offre une palette d’émotions complète, alors que Hal les interprète comme des bugs, des erreurs dues à la programmation humaine. Il les analyse plutôt comme des défaillances. En découle une conversation intense, un grand huit émotionnel qui interroge le mode de fonctionnement des machines et tente de percer l’énigme de l’authenticité des émotions." Le résultat est fascinant :

50 choses à savoir sur 2001, l’Odyssée de l’espace