Unstoppable
20th Century Fox

Le film d’action avec Denzel Washington et Chris Pine cache un sous texte intéressant.

Unstoppable revient ce soir sur C8. Son pitch ? Un ingénieur vétéran (Denzel Washington) et un jeune conducteur (Chris Pine) s'associent au péril de leur vie pour tenter d'arrêter un train sans équipage lancé à toute vitesse, et dont la cargaison toxique menace de dévaster toute une région.

Ceux qui s'attendent à un énième thriller musclé à la Speed vont être agréablement surpris par le film de Tony Scott. Première ne s'était d'ailleurs pas laissé berner et déclarait à l'époque : "En passant du métro au train et du pseudo-Die Hard avec des terroristes financiers au pur film catastrophe, la paire Scott- Washington a aussi trouvé un thème, un sujet et, oui, une substance. Ça se sent d’abord dans l’arrière-plan avec ces images de zones industrielles quasi désaffectées qui abritent les restes d’un tissu social en ruine. Une fois la situation établie (il faut se débrouiller pour que le train soit sans pilote, avec l’accélérateur enclenché et les freins débranchés), on comprend que la catastrophe, la vraie, n’est pas qu’un train soit hors de contrôle mais que le système pyramidal de prise de décisions au sein de la société américaine soit à l’arrêt, avec des dirigeants déconnectés du terrain et des gens de terrain totalement déresponsabilisés et découragés de prendre la moindre initiative."  
Et Fluctuat de renchérir : "Dans la filmo inégale mais passionnante de Tony Scott, Unstoppable pourrait bien être le chef d'oeuvre. Le cinéaste livre ici un film d'action catastrophe bluffant de virtuosité, tout en dressant au passage un bilan concis du secteur ferroviaire américain."

D'Equalizer à Training Day : Denzel Washington en sept bottes secrètes