Olivier Gourmet
Nicolas Bellet

Le très bon premier film d’Antoine Raimbault avec Marina Foïs et Olivier Gourmet sort en salle ce mercredi. Nous avions rencontré ce dernier au Festival des Arcs pour nous parler de son interprétation de Dupont-Moretti.

Les films de procès sont de plus en plus rares au cinéma et notamment dans le cinéma hexagonal. C’est dommage, car abreuvé que nous sommes des séries américaines, nous connaissons en fait mieux le système judiciaire de l’Oncle Sam que le nôtre.  Heureusement, à partir d’un fait divers réel,  Antoine Raimbault a construit un (premier) film coup de poing : Une intime Conviction,Olivier Gourmet interprète un Éric Dupont-Moretti à la fois plus vrai que nature mais aussi et étonnamment très loin de la vérité. Un équilibre fragile à l’image du film qui joue sans cesse sur cette corde pour mieux distiller son propos. Rencontre …

Une intime conviction : la critique