Welcome back
Twentieth Century Fox/Netflix

Bradley Cooper et Emma Stone sont à l’affiche ce mardi 25 décembre sur France Ô, grâce à Welcome Back de Cameron Crowe, sorti en 2015. Un duo romantique à souhait sous la direction d’un des amoureux du genre, réalisateur, entre autres, de Jerry Maguire et Rencontres à Elizabethtown.

Changement de casting

Cameron Crowe aime la comédie romantique. Après Un monde pour nous, Jerry Maguire ou encore Rencontres à Elizabethtown, le revoici ici sur ses terres de prédilection dans les pas d’un ex- militaire de retour, comme civil, à la base de l’US Air Force d’Hawaï où il a signé ses plus grands exploits. L’occasion de retrouvailles forcément émouvantes avec son ancien amour de jeunesse désormais mariée et maman (Rachel Mc Adams) mais aussi et surtout d’un coup de foudre inattendu pour la jeune militaire de l’Air Force qu’on lui a assignée. Cameron Crowe a écrit ce film pour Ben Stiller et Reese Witherspoon avant que ce tandem ne décline sa proposition pour cause d’agenda surchargé. Crowe s’est alors remis au travail en rajeunissant ses deux personnages, finalement confiés à Bradley Cooper et Emma Stone qui avaient déjà partagé l’affiche de The Rocker de Peter Cattaneo (Full monty) en 2008. 

Une polémique à sa sortie

La sortie en salles de Welcome back ne fut pas de tout repos. Puisque les Hawaïens émirent bruyamment deux reproches à Cameron Crowe. En premier lieu, d’avoir trop mis en avant (comme Alexander Payne dans The descendants) les personnages de type « occidental » au détriment des autres, réduits au rang de simples figurants, à l’opposé de la réalité d’Hawaï. Mais aussi et surtout d’avoir confié à Emma Stone le rôle d’une métisse… supposée avoir des origines suédoises, chinoises et hawaïennes. Soit assez éloignée a priori de celle qui allait remporter quatre ans plus tard l’Oscar pour La La Land. Le cinéaste a immédiatement présenté ses excuses tout en expliquant la raison de son choix : ce personnage est inspiré d’une jeune femme ayant réellement existé et qui éprouvait précisément une frustration à ne pas ressembler à une Hawaïenne. Parfois, la fiction supporte mal la réalité. 

Un frenchy à la lumière

Pour signer la photographie de Welcome Back, Cameron Crowe a fait appel à Eric Gautier, le directeur de la photo – entre autres – du Fils préféré de Nicole Garcia, de Ceux qui m’aiment prendront le train de Patrice Chéreau, de Pola X de Leos Carax, de Rois et reines d’Arnaud Desplechin et des Herbes folles d’Alain Resnais. En parallèle de son travail en France (récompensé d’un César en 99 et par 6 autres nominations depuis), Eric Gautier mène une très belle carrière à l’étranger depuis Carnets de voyage de Walter Salles en 2004. Entre Etats- Unis (Into the wild, Hôtel Woodstock…), Israël (Le Dernier Jour d'Yitzhak Rabin) et Chine (Les éternels de Jia Zhangke, en salles le 27 février, après son passage en compétition par Cannes en mai dernier).

A lire aussi sur Première

Trois choses à savoir sur La couleur de la victoire

Le biopic de Jesse Owens, quadruple champion olympique d’athlétisme des Jeux de Berlin 36, est diffusé ce soir sur France Ô dans l'émission Une dose de ciné .