Une vie pure
Panoceanic Films/Antoine Morin

Ce soir, 1 dose de ciné sur France Ô vous entraîne au cœur de la forêt amazonienne dans les pas de l’aventurier français Raymond Maufrais grâce au premier long métrage de Jérémy Banster, sorti en 2014, La vie pure.

Un film inspiré par une histoire vraie

La vie pure dresse le portrait de Raymond Maufrais, un journaliste français qui, après avoir participé activement à la libération de Toulon comme résistant, décida au sortir de la seconde guerre mondiale, à 23 ans, de s’embarquer pour le Brésil. Puis, une fois arrivé sur place, de partir seul, à la recherche d’un idéal, au cœur de la forêt amazonienne, où sa disparition reste encore à ce jour non élucidée

Une histoire de famille

La vie pure est le premier long métrage de Jérémy Banster. Acteur de formation, il passe à la réalisation en 1998 en signant plusieurs courts métrages. Et c’est le tournage de l’un deux qui l’a conduit en 2009 à Cayenne. Fasciné par la beauté de la forêt amazonienne, il fit sur place la rencontre de celui qui allait devenir tout à la fois l’acteur principal de La vie pure et son principal instigateur : Stany Coppet. Puisque le père de ce dernier offrit à Jérémy Banster Aventures en Guyane écrit par Maufrais et édité après sa disparition. Et que Banster se mit à travailler dès son retour à Paris à l’écriture de ce premier long métrage centré sur ce personnage hors norme… avec Stany Coppet.

L’un des derniers rôles de Daniel Duval

Que la fête commence de Tavernier, La dérobade (qu’il a aussi mis en scène) avec Miou-Miou et Maria Schneider, Stan the flasher de Gainsbourg, 36 Quai des orfèvres d’Olivier Marchal, Caché de Michael Haneke, Le temps des porte- plumes (son ultime réalisation)… Voici quelques-uns des titres de la très éclectique filmographie de Daniel Duval, gueule marquante du cinéma français au parcours fait de plaies, de bosses et d’une longue traversée du désert au mitan des années 80 avant de retrouver un second souffle avec Y aura-t-il de la neige à Noël ? en 1996. La vie pure marque l’une de ses toutes dernières apparitions à l’écran puisqu’il s’est éteint à 68 ans, le 9 octobre 2013, peu après la fin du tournage.

A lire aussi sur Première

Trois choses à savoir sur Qu’Allah bénisse la France

Abd Al Malik est à l’honneur ce soir sur France Ô dans 1 Dose de ciné avec son premier long métrage comme réalisateur, adapté en 2014 de son autobiographie éponyme.

Trois choses à savoir sur Cheba Louisa

Isabelle Carré et Rachida Brakni forment le tourbillonnant duo de ce premier long métrage de Françoise Charpiat, accompagné par la musique du regretté Rachid Taha, que propose ce soir 1 dose de ciné sur France Ô.

Cinq choses à savoir sur Douze hommes en colère

Le tout premier long métrage de Sidney Lumet est au programme ce soir de « Place au cinéma » sur France 5, présenté par Dominique Besnehard.