Iron Man 2
Marvel

Dès 2008, lorsque Don Cheadle avait succédé à Terrence Howard dans la suite dIron Man, Entertainment Weekly avait supposé que derrière ce départ se cachait une histoire de gros sous. Le célèbre magazine avait même assuré que le comédien avait gagné sur le premier volet plus d’argent que les autres comédiens (Robert Downey Jr, Gwyneth Paltrow et Jeff Bridges) et que la Paramount n’avait pas voulu qu’il rempile pour la suite. Alors que le troisième volet est en pleine promotion, et que le personnage de James Rhodes semble avoir pris encore plus d’importance (il reviendra dans le costume de War Machine et pourrait être un véritable side-kick du héros lors des combats contre le Mandarin), Howard met les points sur les i à la radio. Au micro de Sway The Morning, il a confirmé que le contrat signé avec la Paramount n’a pas été respecté, que le conflit est bien lié à son cachet, mais a tenu à préciser que cette mésaventure n’avait pas eu d’impact sur sa relation amicale avec Cheadle. 

Déjà en 2008, il laissait entendre que le studio n’avait pas respecté le deal : "J’ai lu quelque chose comme quoi il était question d’argent mais, apparemment, les contrats qu’on a signés ne valent pas plus que le papier sur lequel ils ont été imprimés. " Terrence Howard détaille alors son point de vue de l’affaire : "Mon salaire pour le premier film était de 4,5 millions de dollars. Pour la suite, ils m’ont dit ‘Que tu sois là ou non, le film marchera, alors au lieu de 8 millions, tu toucheras 1 million pour le deuxième opus’. On avait signé pour trois films, donc il n'y a pas eu de négociations à proprement parler. Je ne savais pas que le contrat n’allait que dans un sens et qu’ils pouvaient faire la suite sans moi. Ils pouvaient respecter le deal. Ou pas." A première vue, le comédien semble ne pas avoir avalé la pilule. Surtout que quelques jours auparavant, à la question : "Quel est votre pire souvenir ?", posée par Hollywood.com, il répondait : "Ma pire expérience ? Iron Man en train de ruiner ma carrière. Enfin, essayant de le faire. Ils ont essayé." Même s’il rétorquait cette phrase en souriant, Howard semble avoir très mal vécu ce départ de la franchise.

Lors de l’interview radiophonique, cependant, il tient à préciser que sa colère n’a rien à voir avec Don Cheadle. Lorsque le présentateur lui passe un extrait d’interview de ce dernier, qui explique qu’il n’est arrivé sur le projet que quand Howard l’a quitté, celui-ci confirme, et va même plus loin : "Don et Robert (Downey Jr) s’entendent très bien. Vous savez qu’au départ, ils voulaient Don dans le rôle de Rhodes ? Mais mon agent a réussi à m’imposer. Je n’ai donc aucune colère envers lui, il n’a rien fait de mal." Howard insiste : personne n'a réussi à les monter l'un contre l'autre, et c'est le principal, pour lui. Il ajoute ne pas regretter profondément son départ, puisqu'il lui a permis de se lancer dans des projets qui lui tenaient particulièrement à coeur, comme son premier album, intitulé Shine Through It, et un projet télé, Winnie, où il a incarné Nelson Mandela.On retrouvera le comédien dans Dead Man Down, à partir du 3 avril sur grand écran. Quand à Iron Man 3, il sera dans les salles dès le 24 avril.