Star Wars
The Walt Disney Company France

À quelques jours de la sortie de l’épisode ultime de la saga Skywalker, Disney a compilé différents souvenirs de l’aventure interstellaire et ses participants.

"C’est un conte de fée moderne, sur ce qui est bon ou mauvais et sur ce qui est acceptable ou ne l’est pas." En voix off, le Mark Hamill des années 70 se projette et décrit l’une des plus grandes sagas cinématographiques. Dans le rôle iconique de Luke Skywalker pour Star Wars : un nouvel espoir, l’acteur avait déjà conscience de se retrouver au cœur d’un projet fou mais ambitieux : "Si ce premier film ne fonctionne pas, on est fini. Mais si tout se passe bien, il devrait être le premier d’une série d’autres films. On veut qu’à la fin vous vous demandiez "Ouah, c’est quoi la suite ?"" Des années plus tard, le même Mark reste malgré tout surpris par la tournure qu’ont pris les choses : "On ne s’attendait pas à ce que cela prenne une telle ampleur."

Mark Hamill réagit à la vidéo de sa toute première audition pour Star Wars

Ces archives ont été compilées dans une vidéo, publiée sur la chaîne YouTube de Disney, à l’occasion de la sortie prochaine de L’Ascension de Skywalker. L’objectif : retracer 40 ans d’histoire(s) en dévoilant quelques images de making-of et bêtisiers, et surtout des confessions des acteurs de la franchise, leurs impressions, leurs attentes. Des personnages emblématiques de la première trilogie (Han Solo, Chewbacca, C-3PO, Leia et Luke Skywalker…) aux petits nouveaux des derniers films (Rey incarnée par Daisy Ridley, Kylo Ren alias Adam Driver...), en passant par d’autres tout aussi marquants (le fan-club d’Obi-Ewan MacGregor n’a évidemment pas été oublié), aucun n’a été laissé de côté. 40 ans de guerre des étoiles, qui devront se conclure, mi-décembre, avec l'épisode 9.

Une responsabilité importante pour le réalisateur J.J. Abrams, bien conscient de son rôle : "Si vous êtes un enfant et que vous regardez cette vidéo 100 ans après sa publication, ou même 500 ans après, vous pouvez voir l’inéluctabilité de la série. Ce conte aura une fin qui fera frissonner, choquera, amusera, émouvra, et surtout satisfera les spectateurs." Pour voir si ces promesses sont tenues, rendez-vous en salles le 18 décembre.