Star Wars 9 : Warwick Davis de retour en Ewok Wicket avec son fils
Disney/SyFy Wire

Le blockbuster de J.J. Abrams rend un bel hommage au Retour du Jedi.

Warwick Davis était enfant quand il a été choisi pour jouer l’Ewok Wicket W. Warrick dans Star Wars 6 : il avait seulement 11 ans sur le plateau du Retour du Jedi et a été profondément marqué par ce tournage aux côtés de Mark Hamill, Carrie Fisher et Harrison Ford. Son retour dans l’épisode 9 fut une belle surprise, surtout qu’il a pu tourner son caméo avec son fils, Harrison. A l’écran, celui-ci joue d’ailleurs son enfant, Pommet.

Syfy Wire dévoile aujourd’hui un extrait d’un bonus de L’Ascension de Skywalker, qui sortira en DVD et blu-ray à partir du 24 avril. La vidéo est dédiée aux coulisses du tournage de cette séquence qui a rendu nostalgique des millions de spectateurs.

Ron Howard prépare une suite de Willow... en série !

Tournages nostalgiques
Quand nous l’avions rencontré l’an dernier pour parler d’une autre saga à succès, Harry Potter (dans laquelle il incarne plusieurs personnages, notamment le professeur Flitwick et le Gobelin Gripsec), Warwick Davis avait évoqué avec émotion l’univers de Star Wars, dans lequel il était revenu plusieurs fois : il apparaissait dans la prélogie de George Lucas dans divers rôles (l’ami d’Anakin, Rodien Wald et le parieur Weazel), et revenait aussi (sans masque) dans Solo. "Récemment, ils m'ont rappelé sur Solo, et c'était tellement cool de revenir dans Star Wars, détaillait-il. C'est un peu pareil que sur cette saga : quand vous revenez, même plusieurs mois ou années plus tard, vous êtes immédiatement dans votre élément. Vous connaissez l'univers, et surtout vous connaissez personnellement des gens du plateau. Vous vous sentez bien, à votre place. Si j'ai l'opportunité de revenir dans ce monde magique, je sais que je me dirais : 'Cool, je suis à la maison !'"

Tournages en famille
Il évoquait d’ailleurs ses enfants, Annabelle et Harrison, qui avaient pu participer au tournage de Harry Potter et les Reliques de la Mort : "Quand on travaille pendant dix ans sur une même saga, on retrouve les mêmes personnes, on devient un peu comme une famille. En l'occurrence, pour le dernier film Harry Potter, j'ai pu véritablement travailler en famille : mes enfants, Annabelle et Harrison, apparaissent un court instant. Ils jouent des mini-Gobelins entrant dans le hall avec ma femme. Harrison était tout petit, il avait six ans, il ne se rendait pas compte de l'ampleur d'un tel tournage. Entre deux scène, il était grognon, je lui ai demandé si tout allait bien et il m'a répondu qu'il avait chaud et faim. Je lui ai répondu : 'On doit encore refaire la prise, mais après, on va manger.' 'Non, maintenant ! Je veux manger maintenant !' Sauf que sur ce type de films, chaque minute de tournage coûte cher, des milliers de livres. Il réclamait une banane et j'ai tout fait pour lui en trouver une. C'était la banane la plus chère de ma carrière ! (Rire)."

Warwick Davis : "Je serais ravi de revenir dans l'univers magique de J. K. Rowling"