Abaca

"Ça a été un changement radical."

Ceux qui ont suivi les coulisses de Star Wars : Les Derniers Jedi depuis le début l’auront compris, Mark Hamill n’avait pas la même façon de voir les choses que Rian Johnson en ce qui concernait Luke Skywalker. Comme beaucoup de fans, le comédien s’était fait sa propre idée de ce que Luke avait pu faire pendant les 30 ans qui ont séparé le Retour du Jedi du Réveil de la Force et il a été surpris de le retrouver en ermite fuyant la Force.

Star Wars 9 : Et si la femme de Luke Skywalker intégrait les films ?

Interviewé par IGNMark Hamill s’est exprimé à propos de ce que Luke a traversé et comment il s'est senti par rapport au changement drastique de son personnage. "J’ai dit 'Eh ! Comment je suis passé de la personne de la plus optimiste et positive qui soit à cet étrange personnage suicidaire, qui veut que tout le monde dégage de son île ?' Ça a été un changement radical, mais parfois, je pense que le fait d’être sorti de sa zone de confort est une bonne chose […] même si une partie de moi a dit à Rian [Johnson] : 'Tu sais, un Jedi n’abandonnerait pas'. Ma façon de voir le personnage était que même si je décidais de choisir le nouveau Hitler (Kylo Ren, ndlr) en pensant qu’il serait le Nouvel Espoir, je me sentirais mal, mais pas au point de me cacher sur une île et renoncer à la Force."

Star Wars : Comment pourrait commencer l’épisode 9 ?

Cependant, avec un peu de recul, Mark Hamill a compris pourquoi le destin de Luke était tragique. "C’est terrible. Je ne suis pas un acteur qui a étudié la 'méthode', mais je sais que l’une de leurs techniques est de s’inspirer de ce qu’on a réellement vécu pour un rôle. La seule chose à laquelle je pensais en lisant le scénario, c’était que je faisais partie de la génération Beatles, vous voyez ? 'All You Need Is Love', 'paix et amour'. Quand j’étais adolescent je me disais : ‘avec le temps, nous obtiendrons du pouvoir, il n’y aura plus la guerre, plus de discrimination raciale et la weed sera légale’. J’ai eu raison sur un seul point. Quand vous y réfléchissez, ma génération représente un échec, aujourd’hui le monde est sans doute plus misérable qu’il ne l’a jamais été."
 

Avec cette dernière citation pessimiste, on ne sait plus qui de Luke ou Mark parle. En tout cas, s’il n’en a pas été ainsi dans le film, Mark Hamill livre une analyse pleine de bon sens puisque de symbole de l’idéalisme, croyant au bien, Luke Skywalker a subi les coups de la vie, le rendant moins optimiste.

Prochainement au Cinéma