ABACA

Aux Etats-Unis, en tout cas…

Invité du Festival de Marrakech, Robert de Niro a évidemment été interrogé sur le très attendu The Irishman. Resté longtemps au stade de l’arlésienne, le film qui réunit Bob et Al Pacino (mais aussi Harvey Keitel ou Joe Pesci) sous la caméra de Martin Scorsese a finalement pu être tourné grâce au financement de Netflix. Un grand coup pour la plateforme de SVOD qui s’apprête également à sortir le nouveau long-métrage d’Alfonso Cuaron, Roma.

L’acteur a notamment évoqué la sortie de The Irishman qui, contrairement à la tradition Netflix, sera distribué dans un certain nombre de salles de cinéma : 

"On en a parlé avec Netflix. Ils vont présenter notre film comme il se doit, au cinéma, dans certaines salles, dans les meilleures salles possibles (…) La solution qu’ils ont trouvée, c’est de le sortir d’abord en salles. Ce qu’il se passera ensuite ? Je n’en sais pas beaucoup plus", rapporte le site du THR.

A en croire De Niro, The Irishman devrait donc bénéficier d’une sortie en salle avant d’être mis à disposition sur la plateforme, et non d’une sortie simultanée. Une stratégie proche de celle d’Amazon Studios, plus à même de satisfaire l’Academy et donc de glaner des nominations aux Oscars. Reste à savoir pendant combien de temps les salles de cinéma auront l’exclusivité du film. En France, la question ne se pose pas, chronologie des médias oblige.

The Irishman : Al Pacino explique comment on joue un personnage de 39 ans quand on a 77 ans

Le comédien fétiche de Martin Scorsese a aussi rappelé que le film, qui bénéficie d’un budget de 140 millions de dollars, n’aurait pas pu se monter sans Netflix. "On a déjà eu de la chance en obtenant le financement de Netflix, qui nous a très bien traité, donc si tout se passe bien on trouvera un compromis."  

De Niro a poursuivi en expliquant que Netflix "nous a laissé tranquilles, ils ont laissé Marty faire le film comme il le sentait". Et il est plutôt heureux d’avoir été rajeuni numériquement pour les scènes de flashback qui le montreront jusqu’à 50 ans plus jeune ! "Marty voulait qu’on trouve le meilleur moyen de nous rajeunir", a-t-il expliqué, ajoutant que tourner sans maquillage leur "avait donné pas mal de liberté".  

L’heure de la retraite n’a en tout cas pas encore sonné pour Bob, qui a également confirmé qu’il retrouverait Leonardo DiCaprio pour le prochain film de Scorsese, Killers of the Flower Moon.

Après The Irishman, Martin Scorsese retrouvera bien Leonardo DiCaprio