Rip Torn est mort
Columbia Pictures Corp

L’iconique interprète de Z, grand manitou taciturne du M.I.B. dans les deux premiers films, est décédé à l’âge de 88 ans.

Voix grave, visage buriné, carrure imposante et regard sévère… Pour le grand public Rip Torn restera à jamais Z, le directeur de l’agence des Men in Black, dans les deux premiers films de 1997 et 2003. L’acteur, né au Texas en 1931, s’est éteint mardi 8 juillet à son domicile entouré de sa famille à l’âge de 88 ans.

Le Monde nous informe que c’est son attaché presse qui a dévoilé l’information même si les causes de sa mort n’ont pas encore été divulguées. Rip Torn fait partie de ces acteurs de second plan, tapis dans l’ombre, habitués aux petits rôles mais suffisamment imposants par leurs gueules ou leurs charismes pour voler la scène le temps où ils apparaissent.

C’est le cas dans le premier Men in Black, où celui-ci chapeaute le personnage de Tommy Lee Jones, l’agent K, en train de tester celui de Will Smith, le futur agent J, avant son entrée dans l’organisation. Rip Torn avait cette présence à la fois calme et ombrageuse, vénérable et menaçante, un peu tel un maître Jedi. Pas étonnant, du coup, qu’il ait donné sa voir à Zeus dans le dessin-animé de Disney, Hercule.

Sa carrière, plutôt dense et éclectique, est jalonnée de seconds voire de troisièmes rôles, Rip baladant sa gueule patibulaire notamment dans L’Homme qui venait d’ailleurs, donnant ainsi la réplique à David Bowie, la suite de Y a-t-il un pilote dans l’avion ?, le troisième Robocop ou encore la fresque historique rock de Sofia Coppola, Marie-Antoinette dans laquelle il jouait Louis XV. Dans Dodgeball, comédie loufoque avec Ben Stiller sur la balle au prisonnier, Rip avait la meilleure réplique du film : "Evitez les clés anglaises et vous éviterez le ballon..." Tout en lançant les fameux outils sur Vince Vaughn et ses potes.

De son côté, The Guardian raconte dans sa nécrologie consacrée à l’acteur que celui-ci s’est fait virer de la production d’Easy Rider, œuvre culte des 70’s signée Dennis Hopper. Rip s’était embrouillé avec Hopper, une dispute s’en était suivie et celui-ci avait dégainé un couteau pour menacer l’acteur-réalisateur. Plus tard, Hopper déclara que c’était l’inverse, Rip Torn l’attaqua en justice et gagna le procès. Le rôle ira finalement à un autre comédien dingo, Jack Nicholson. Tout est bien qui finit bien.

Les agents K et J pourront frapper à notre porte pour nous effacer la mémoire… Rip Torn restera à jamais Z dans ce court mais savoureux passage du premier Men in Black.

A lire aussi sur Première

Pierre Lhomme : "Le cinéma est une histoire de rencontres" [Interview]

Le plus grand chef-opérateur français est décédé ce vendredi 5 juillet 2019. Nous partageons ainsi l'une de nos dernières interviews avec celui qui éclaira les cinémas de Jean Eustache, Jean-Paul Rappeneau ou encore Jean-Pierre Melville, dont il est question dans cet ultime entretien.