Molière Romain Duris
Wild Bunch

En 2007, ce biopic avait divisé la rédaction de Première. Il reviendra dimanche soir sur RMC Story.

En 1644, Molière n'a encore que 22 ans. Criblé de dettes et poursuivi par les huissiers, il s'entête à monter sur scène des tragédies dans lesquelles il est indéniablement mauvais. Et puis un jour, après avoir été emprisonné, par des créanciers impatients, il disparaît...

En 2007, Laurent Tirard (Un homme à la hauteur, Le Retour du héros), embauchait Romain Duris pour interpréter Molière face à Fabrice Luchini en Monsieur Jourdain et Edouard Baer en Dorante. A sa sortie, ce projet avait divisé la rédaction.

Nicolas Schaller écrivait ainsi dans sa critique à deux étoiles : "La plus grande erreur de Laurent Tirard (Mensonges et Trahisons…) est d’avoir intitulé cette farce Molière après le biopic éponyme d’Ariane Mnouchkine avec Philippe Caubère, considéré comme la référence sur la vie de l’acteur-dramaturge. Cette faute de goût vaudra sûrement à son film les foudres de la critique et des théâtreux. (…) Reste le versant fantaisiste et private-joke du film où Fabrice Luchini en vaniteux ignorant et Édouard Baer en « dandylettante » arriviste prennent un malin plaisir à rire de leur image. Ce sont eux les vraies stars de ce Molière très Who’s who et décidément bien mal baptisé."

Les meilleurs moments de Fabrice Luchini

Face à lui, Eve Gimenez était tombée sous le charme de ce film qui donnait envie de (re)lire les classiques de l'écrivain : "Ce Molière n'est pas une biographie de l'auteur du Malade imaginaire. Encore moins un portrait idéalisé. À la question : « Qu’est-ce qui vous a séduit dans le personnage de Molière ? » Romain Duris répond : « Sa lâcheté ». Et, c’est en effet le côté humain de Molière qui séduit le spectateur. Directement inspiré de l’esprit de l’auteur, le film de Laurent Tirard est avant tout une fiction. Comme John Madden avec Shakespeare in Love (1995), le réalisateur de Mensonges et trahisons et plus si affinités... mêle quelques éléments biographiques et des références aux textes de Molière pour raconter un épisode méconnu de sa vie. De quoi nous donner envie de lire ou relire ses œuvres."

A vous de juger, à présent, puisque le long métrage sera rediffusé dimanche soir sur TMC Story. Bande-annonce :

A lire aussi sur Première